LES UTOPIALES 2018 : Le Corps et ses Transformations Futures

Cette semaine, découvrez la Freak Digital Week sur Make It Digital. A l’occasion d’Halloween, la rédaction souhaite vous faire froid dans le dos en vous exposant les innovations de demain et leurs possibles dérives. Alors, faut-il avoir peur du digital de demain ?

         La rédaction vous propose aujourd’hui de découvrir un rendez-vous annuel incontournable à Nantes, ‘Les Utopiales’, festival international de science-fiction. Cet événement existe depuis l’an 2000 et se donne comme objectif de faire découvrir à un large public le monde de la prospective, des nouvelles technologies et de l’imaginaire.

« Notre ambition, toujours aussi forte, est d’offrir au public des Utopiales un panorama vertigineux des possibles explorés par la science-fiction et les sciences. »

Roland Lehoucq, Président des Utopiales

 

Les Utopiales 2018

Affiche les UtopialesAprès avoir décrypté les “Machine(s)” en 2016, puis avoir déroulé le fil du “Temps” en 2017, cette édition 2018 célèbre “Le Corps” dans tous ses états. Un vaste sujet qui se décline en quatre sous-parties : le corps physique, virtuel, psychique et social. Pour décrypter minutieusement ces divers aspects, le festival a pour habitude de mêler plusieurs disciplines : la littérature, la bande dessinée, le cinéma, la science, l’art et les jeux vidéos. A cela s’ajoute une pluralité de rencontres pour croiser au mieux les points de vue (tables rondes, conférences, expositions, jeux…) et aussi une grande diversité d’intervenants (auteurs, artistes, créateurs, scientifiques…). Un événement riche et passionnant, pour les petits comme les grands, qui se déroule du 31 octobre au 5 novembre 2018 à la Cité des Congrès de Nantes.

“Introduction au Transhumanisme”

Et cette édition 2018 des Utopiales a commencé en fanfare, dès le mercredi 31 octobre, avec Photo conférence transhumanismeune conférence d’introduction au Transhumanisme (en thème que nous avons déjà abordé il y a quelques jours dans notre Revue de presse). Cette rencontre réunissait Jean-François Deleuze (directeur du Centre National de Recherche en Génomique Humaine), les auteurs Claude Ecken,  et Xavier Mauméjean et l’illustrateur Beb-deum. La conférence a commencé avec la problématique suivante : “A partir de quel moment commence-t-on une démarche transhumanisme ?” Les intervenants considèrent qu’il y a transhumanisme dès lors que l’humain essaye de changer son corps et/ou son ADN dans le but d’améliorer ses capacités, d’être plus ‘performant’. Pour étayer leurs théories, les invités ont abordé plusieurs supports, de l’esthétique à la politique en passant par l’éthique et le scientifique.

Allons nous vers la commercialisation et le marketing du corps humain ? 

Les intervenants soulignent que le projet transhumanisme existe depuis longtemps. Ce qui a changé, ce sont les perspectives technologiques qui rendent aujourd’hui ce projet possible. Rapidement le débat s’oriente vers les limites et les dérives :

  • Le transhumanisme diviserait l’humanité en deux : les humains ‘transhumanistes’ (forcément riches pour pouvoir s’offrir ces mutations) et les humains ‘naturels’.
  • Il augmenterait les comportements néfastes. “Plus besoin de prendre soin de son foie lorsqu’on sait qu’ont peut le remplacer aisément par un organe artificiel”, Jean-François Deleuze.
  • Il permettrait aux humains de vivre mieux et plus longtemps. Or la Terre n’a pas les ressources nécessaires pour cela. 
  • Le transhumanisme implique un certain commerce du corps qui est éthiquement répréhensible.

Cette ultime dérive est particulièrement intéressante. Elle fait partie des nombreuses problématiques auxquelles les marketeurs de demain seront confrontées. Les smartphones et autres technologies que nous possédons sont déjà, en quelque sorte,  un premier pas vers le transhumanisme. Ils nous permettent d’être plus performants, plus efficaces. Mais qu’en sera-t-il quand ces technologies seront en nous, 24H/24 ? Qu’en sera-t-il lorsque Google et Apple finaliseront et commercialiseront des solutions clé en main pour ralentir considérablement le vieillissement ? Quelles limites donner au ‘commerce’ et au ‘marketing’ de ces solutions qui modifient notre corps pour nous rendre plus performant ? 

Photo boutique Les Utopiales

Photo de la boutique du festival Les Utopiales

Photo exposition Les Utopiales

L’une des nombreuses expositions du festival Les Utopiales

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le thème du transhumanisme sera approfondi dans de multiples conférences au cours des jours à venir. Pour en savoir plus sur cette problématique, sur l’événement et pourquoi pas acheter votre billet, rendez-vous sur : https://www.utopiales.org

Abonnez-vous à Make it digital

Recevez par email chaque lundi matin l'ensemble des articles publiés sur le blog Make it Digital. La garantie de suivre les dernières évolutions du digital !

Garantie sans spam.

Leave a Comment