S comme Showrooming : Découvrez 3 stratégies pour adapter votre business au phénomène montant

Dans notre monde où coexistent aujourd’hui l’e-commerce et les commerçants traditionnels, il est légitime de penser qu’il est parfois difficile pour le consommateur de décider où acheter ses produits. Le " showrooming " et le " webrooming " sont deux phénomènes opposés dans le parcours client.

Showrooming vs. Webrooming

Le dilemme est clair pour le consommateur :

Dans les magasins des commerçants traditionnels, il peut regarder les produits, les toucher et les sentir. Il est certain de ce qu’il aura après l’achat. De l’autre côté, chez un e-commerçant, les prix sont généralement plus bas, mais le grand danger est d’avoir de mauvaises surprises après la réception de la marchandise. Les deux phénomènes " showrooming " et " webrooming " sont donc apparus avec leurs avantages, mais aussi leurs inconvénients.

Un petite explication

En général les personnes qui font du showrooming vont dans les magasins des commerçants traditionnels pour regarder des produits et s’assurer de leur qualité. Puis ils achèteront les produits en ligne, où les prix sont généralement plus bas. Au contraire, les personnes qui font du webrooming cherchent des informations sur les produits en ligne, puis vont les acheter dans les magasins lorsqu’ils ont trouvé le meilleur produit adapté à leurs besoins. Bien sûr, ces deux habitudes ont eu un impact sur l’univers des commerçants.

Selon une étude de Columbia Business School, la tendance du showrooming est déjà arrivée au point où plus de 50% des consommateurs connectés, quand ils sont en magasin, ont leur portable en main pour pouvoir faire une comparaison du prix en temps réel.

L’objectif pour les commerçants est de ne perdre ni les personnes adeptes du showrooming, ni celles adeptes du webrooming.

Activités mobile in-store

Les raisons du showrooming

Pour développer des stratégies contre le showrooming, il est d’abord nécessaire d'en comprendre les raisons.

raisons de showrooming

Comme l’étude de Columbia Business School le montre, les raisons les plus souvent indiquées sont un prix plus bas, la livraison gratuite, la préférence de la livraison chez soi, l'habitude d’achat en ligne et la rupture de stock en magasin.

3 stratégies pour mieux vivre avec le showrooming

1. Eviter de perdre des showroomeurs au profit des concurrents 

La première étape est de proposer aux clients une expérience omni-canale. Cela leur permet d’acheter des produits selon leur canal préféré. Il est évident qu’un mélange entre les canaux web, social, mobile et physique, propose une expérience dans laquelle les clients peuvent trouver leur moyen d’achat préféré.

2. Pousser les clients vers les magasins

Grâce aux services proposés, ainsi qu’aux avantages in-store, il est possible de séduire les clients. Cela aide à les convaincre d’acheter les produits dans les magasins.

Plus précisément, cela pourrait être :

  • Un contact personnel avec les vendeurs ;
  • Des services en magasin ;
  • Des promotions seulement proposées sur place ;
  • La livraison gratuite lors d’achats sur place ;
  • Faciliter le retour des produits achetés sur place.

3. Utiliser l’engagement mobile des showroomeurs

Comme les showroomeurs sont déjà sur leur portable, il est possible d’utiliser ce phénomène en proposant aux clients de s’engager en ligne et de partager leur opinion avec vous. Cela vous permet de collecter des données sur l’expérience client et leur satisfaction, ainsi que d’avoir des suggestions d’amélioration données par des clients.

Pour conclure

Le showrooming est une tendance à ne pas ignorer. Il est pour les commerçants une bonne raison pour commencer à lancer une stratégie omni-canale dans leur business ; et cela, pour focaliser leurs activités in-store sur l’expérience client.

 

Stephanie Hämmerle 

Source

Columbia Business School : Showrooming and the Rise of the Mobile-Assisted Shopper ; Definition Markeing

 

Leave a Comment