Réseau 5G : la course au haut débit au détriment de notre santé ?

Alors que certaines zones du territoire français ne pas sont pas encore connectées au haut débit, les opérateurs s’activent pour lancer cette année ce qui s’annonce être une révolution dans le domaine de la connexion sans fil : la 5G.

Cette technologie prometteuse inquiète une partie du monde scientifique quant à ses effets sur notre santé et sur l’environnement. À l’inverse, elle est très attendue par le monde de la tech car essentielle au développement de certaines applications.

 

La 5G et ses grandes promesses…

En bref, qu’est ce que la 5G ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet il est important de bien comprendre ce qu’est la 5G, ou réseau sans fil de 5ème génération.

Globalement il ne s’agit pas d’une technologie de rupture et elle peut être considérée comme une évolution de la 4G même si certaines de ses applications vont tout de même améliorer nos vies. D’ailleurs, comme l’indique l’article très complet de FrAndroid, pour fonctionner au mieux la 5G à besoin d’être épaulée par une évolution technologique de la 4G. Cette dernière va continuer de prospérer encore de longues années, tout comme la 2G et la 3G qui sont encore disponibles de nos jours.

 

4G, 5G quelles différences ?

Vous vous demandez sûrement ce qui diffère concrètement entre la 4G et la 5G. Pour faire court, la différence vient de la fréquence des ondes utilisées. La 4G (tout comme la 2G et 3G) recourt à des bandes de fréquences inférieures à 6 GHz. La 5G quant à elle se base sur une plage de fréquences étendue comprise entre 30 GHz et 300 GHz. On dit de ces ondes qu’elles sont millimétriques.

Différences entre les générations de réseaux

Différences entre les générations. Source : Le Nouveau Paradigme

Ces ondes ont à la fois des avantages et des inconvénients. L’avantage principal est de proposer des débits très importants et des latences très courtes. L’inconvénient vient de la fréquence des ondes utilisées, cette dernière étant très élevée, leur portée s’en trouve réduite. En effet, moins la fréquence des ondes est élevée, plus leur portée et leur capacité à traverser la matière (murs, arbres…) est importante. Les ondes millimétriques sont ainsi moins performantes que les technologies précédentes sur ces aspects, mais pour palier à cela la 5G emploiera à la fois des ondes millimétriques, et des ondes de fréquences inférieures à 6 GHz. Pour résumer, la 5G réunit le meilleur des deux technologies.

 

Les promesses de cette technologie

Comme à chaque nouvelles génération de réseau sans fil, l’évolution que l’on constate le plus facilement est le débit puisque c’est lui qui fait varier notre fluidité de navigation sur le web. La 5G apporte donc des améliorations de débit assez importantes avec des vitesses perçues situées autour de 100 Mbit/s (contre 25 Mbit/s pour la 4G) et un débit théorique maximum de 20 Gbit/s.

Outre le débit, la latence elle aussi sera grandement améliorée grâce aux ondes millimétriques. Elle passerait ainsi de 10 millisecondes à 1 milliseconde et constituerait une opportunité assez importantes dans divers domaines professionnels. On parle notamment d’applications dans le monde de l’automobile connectée et autonome, mais aussi dans le milieu médical. Des chirurgiens parisiens pourraient ainsi opérer des patients à Lyon ou ailleurs dans le monde grâce à des pinces robotisées connectées en 5G.

Dernier avantage de la 5G: l’augmentation de la densité d’appareils connectés au Km2. Dans un monde où les objets connectés occupent une part de plus en plus importante dans nos vies, la 5G permettra d’offrir une expérience plus fluide.

 

Cette course au débit a t-elle un impact sur les êtres vivants ?

Il est aujourd’hui impossible de nier que le futur vers lequel nous nous dirigeons est de plus en plus connecté. Dans ce contexte, beaucoup de personnes, scientifiques ou non, s’interrogent sur les conséquences d’une telle exposition aux rayonnements électromagnétiques.

Beaucoup de personnes inquiètes par l’arrivée prochaine de la 5G

Le 29 Mars 2019, un grand nombre de scientifiques, médecins, organisations environnementales et citoyens de 168 pays ont adressé une lettre à l’ONU, l’OMS, au conseil de l’Europe et aux gouvernements pour demander d’arrêter urgemment le déploiement de la 5G. La liste des 63 379 signataires est d’ailleurs disponible en ligne.

Dans un article dédié à la 5G, le journal indépendant Reporterre énonce ce qui pose problème avec cette nouvelle technologie : « La 5G entraînera une augmentation considérable de l’exposition au rayonnement de radiofréquence, qui s’ajoutera au rayonnement induit par les réseaux de télécommunications 2G, 3G et 4G déjà en place. Or on a déjà la preuve des effets nocifs du rayonnement de radiofréquence pour les êtres humains et l’environnement. Le déploiement de la 5G revient à mener des expériences sur les êtres humains et l’environnement, ce qui est considéré comme un crime en vertu du droit international. »

D’après les signataires, la 5G aurait un effet catastrophique sur l’Homme, mais aussi sur tout ce qui l’entoure.

 

Selon les mesures et tests, la 5G ne poserait pas de problèmes de santé

D’un autre coté, certains membres de la communauté scientifique s’accordent à dire que la 5G ne posera pas de problème à l’Homme et son environnement. En France, l’Agence Nationale des Fréquences (ANFR) accompagne le déploiement de la 5G en veillant au respect du cadre réglementaire fixé par l’union européenne.

Photo Antenne réseau

Selon les tests réalisés, les limites d’émissions fixées par l’ANFR ne sont jamais dépassées, et sont même loin de l’être. Anne Perrin, auteur du livre « Champs électromagnétiques, environnement et santé », explique dans un article des Echos que la 5G est « le candidat idéal à la diabolisation » et que « des efforts de recherche énormes ont été menés ».

Le principal effet biologique des champs électromagnétiques est de nature thermique. En ne dépassant pas certains seuils il ne semblerait pas y avoir de risques.

L’OMS s’interroge toujours et précise que le sujet des rayonnements électromagnétiques « fait actuellement débat » et que « jusque ici, aucun effet sanitaire indésirable n’a été confirmé, mais la recherche se poursuit ».  

 

En Conclusion

Vous l’aurez compris, le sujet de la 5G est complexe car comme pour beaucoup d’autres technologies, nous n’avons pas encore assez de recul pour déterminer sa dangerosité.

Cette année, les premières villes françaises devraient voir débarquer la 5G, et les grands constructeurs de smartphones commencent déjà à présenter des modèles 5G ready. Rien ne semble pouvoir arrêter son déploiement, ce qui a de quoi rassurer les Digital nomades et professionnels de la tech.

 

Auteur : Benjamin Mollier

N’hésitez pas à découvrir mon blog qui traite de la thématique du voyage et des nouvelles technologies.

Abonnez-vous à Make it digital

Recevez par email chaque lundi matin l'ensemble des articles publiés sur le blog Make it Digital. La garantie de suivre les dernières évolutions du digital !

Garantie sans spam.

Leave a Comment