Politique ou vie privée : le digital est partout !

Affaire Fillon : les opportunistes du parti ont déjà réservé les noms de domaines baroin2017.fr, wauquiez2017.fr et bertrand2017.fr

Affaire-Fillon-les-noms-de-domaines-baroin2017.fr-wauquier2017.fr-et-bertrand2017.fr-deja-reserves

Alors que François Fillon est soupçonné d’avoir fourni un emploi fictif à sa femme, des noms de domaines mentionnant le nom d’autres ténors du parti Les Républicains ont été réservés.

Capture d’écran 2017-02-02 à 14.48.11

Le camp Les Républicains semble de plus en plus se préparer à trouver un successeur à François Fillon. Effectivement alors que l’ancien Premier ministre et vainqueur de la primaire de droite est pris dans l’affaire «PenelopeGate » sa femme, des noms de domaines de site internet mentionnant les noms de certains cadors du parti ont déjà été réservés, en vue d’une éventuelle campagne présidentielle.

Le digital semble ici être un moyen de prendre position pour affirmer ses idées et saisir l’opportunité qui se présente suite à cette affaire, pour les présidentielles.

Alain Juppé quant à lui, ne souhaite pas être un recours en cas de retrait de François Fillon. Il choisit donc de laisser le champ libre à d’autres prétendants issus des Républicains.

Lire l’article Europe 1

CES Las Vegas : La France représente 1/3 des Startups

Objets connectés- CES-2017-BF2-

Pour la deuxième année consécutive, la France arrive en 2ème position derrière les Etats Unis en nombre de startups présentes à l’Eureka Park. Lieu où se réunissent les startups pour le salon de l’électronique grand public, le CES (Consumer Electronic Show) qui s’est tenu en janvier à Las Vegas.

Cette année, la France est présente avec 178 startups alors qu’elles étaient 128 en 2016 et 66 en 2015. Quant aux Etats Unis, ils sont présents avec 203 startups. C’est pourquoi, la France représente un tiers des startups à elle seule.

Ces startups sont essentiellement liées à la maison connectée et aux équipements, (45%), à la sécurité et aux infrastructures (20%), à la santé et aux Biotechs (17%), au e-commerce et au Marketing (9%)et au sport et Gaming (9%).

Le thème phare du CES cette année étant l’intelligence artificielle et les objets connectés, la France a pu rayonner auprès de ses pairs.

Lire l’article de la revue du digital 

À quel site peut-on se fier ? Décodex répond !

Décodex_LeMonde_informations_justes

Le Monde a lancé mardi 2 février Décodex, boîte à outils qui permet de vérifier la justesse d’une information. Cinq niveaux de fiabilité permettront aux internautes de se faire une idée sur la qualité des sites qu’ils fréquentent.

    • Gris : les sites collectifs, donc non classés, comme Wikipedia
    • Bleu : les sites parodiques, comme Le Gorafi
    • Rouge : les sites pas du tout fiables, complotistes ou trompeurs
    • Orange : les sites peu fiables ou très orientés
    • Vert : les sites très fiables

Cet outil offre trois déclinaisons :

    • un moteur de recherche, disponible sur le site du Monde
    • une extension pour les navigateurs Chrome et Firefox, qui ouvrira une fenêtre d’avertissement
    • un bot (robot) sur la messagerie Messenger de Facebook, qui donnera aux internautes des réponses automatiques sur les sites qu’ils veulent vérifier et des conseils sur la manière de vérifier l’info.

decodex_informations_justes

Ces outils gratuits, disponibles pour tous, visent un public large, notamment les jeunes. “L’idée n’est pas de faire du clic ni de l’argent, c’est une démarche citoyenne“, a expliqué Samuel Laurent patron des « décodeurs » du journal Le Monde

Lire l’article de l’Express

 

Décodé & condensé par Margaux Savauriau

Leave a Comment