Pitchons ensemble

Le mercredi 19 novembre nous avons rencontré Quentin Adam ou le pro du pitch.

Mais qui est-il ?

IMG_0759s

A 28 ans, CEO de Clever Cloud, une société de développement informatique, Quentin n’en est pas à sa première entreprise. Électron libre mais surtout grand rebelle, il a quitté le lycée en première pour passer son baccalauréat en candidat libre, qu’il réussit ! Il continue alors ses études en intégrant une école d’ingénieurs et crée sa première boîte dans les jeux vidéo. Bien parti donc, mais son caractère a eu raison de lui et il a dû choisir entre passer ses partiels et donner une conférence aux USA : le choix était fait d’avance et le personnage aussi. Son entreprise n’a pas survécu, mais  c’est fort de cette première expérience qu’il créa Clever Cloud.

.

 

Une nouvelle forme de management

Quentin Adam a beau être jeune, c’est un chef d’entreprise qui a de la poigne, du charisme et (beaucoup) de caractère. Et cela se voit dans sa façon de manager ses employés. Travailler dans un secteur qui vous plaît, qui vous motive et qui vous anime sont ses moteurs mais aussi ceux qu’il qualifie comme étant les facteurs clés de sa réussite : «Je suis un chef d’entreprise qui a réalisé la boite dans laquelle j’ai voulu travailler». Loin des dictats des entreprises traditionnelles, il a su inventer un modèle managérial dénué de ce qu’il qualifie de «pollution», basé sur une culture et une pratique d’entreprise forte et clivante adaptées à ses envies. 

«Je suis un chef d’entreprise qui a réalisé la boite dans laquelle j’ai voulu travailler»

Quentin nous raconte qu’il fut un temps où il portait des costumes bien taillés et se rasait la barbe de près. Mais pour quoi faire? C’est vrai, s’il l’on se sent plus à l’aise barbu et en t-shirt, pourquoi irait-il vendre son idée déguisé comme un pingouin? Il s’est longuement posé la question, venir au naturel ou continuer en costumes. Et puis il n’y a que deux catégories de personnes qui peuvent assumer de venir en “jeans-baskets” à une table ronde : ceux qui s’en foutent totalement ou les petits génies. Vous aurez compris à quelle catégorie il appartient.

Le pitch

Son truc à lui, c’est les pitchs. Le pitch est souvent le premier contact avec un fonds d’investissement ou des partenaires potentiels dans la phase de bootstraping d’une boîte. Il doit permettre de donner envie de comprendre et d’aller plus loin. C’est une nouvelle façon de communiquer en tant qu’entreprise. Il faut donc être impeccable. Sa technique : en écouter beaucoup afin d’élaborer son propre pitch. Une fois mis en place, il faut s’entraîner encore et toujours jusqu’à connaitre son pitch par cœur sans plus aucune hésitation. Ensuite être à l’aise ou non n’est plus une vraie question. Tous les bons acteurs ont le trac toute leur vie.

La théorie du pitch selon Quentin Adam : 

1    2

3     4

 

5    6

 

Une fois le pitch fini, le résultat est simple : a-t-on envie de rappeler l’entrepreneur et de l’aider ? Si oui, c’est que le pitch est réussi. Il faut réussir à créer une convergence d’intérêt et à clairement expliquer son business lorsqu’on pitch.

Êtes-vous prêt à relever le défi ?

Abonnez-vous à Make it digital

Recevez par email chaque lundi matin l'ensemble des articles publiés sur le blog Make it Digital. La garantie de suivre les dernières évolutions du digital !

Garantie sans spam.

Leave a Comment