Les objets connectés envahissent notre quotidien

Les objets connectés, ou IOT (Internet of Things) prennent de plus en plus de place dans notre vie. Des transports à nos loisirs, les professionnels s'intéressent tous à leur marché.

 

Fast & Curious Sophia

Première mondiale >> Rihanna ou Beyoncé, rêve ou réalité, Wall-E ou C-3PO ? Le Fast and curious de Sophia, le premier robot à avoir obtenu la citoyenneté, en Arabie Saoudite (merci à Singularitynet !)

Publié par Konbini sur mercredi 8 novembre 2017

L'objet connecté qui va trop loin

Voici Sophia, le premier robot à obtenir la citoyenneté, en Arabie Saoudite. Flippant, non ?

Présenté à Riyad le 25 octobre 2017, cet humanoïde peut notamment reconnaître des expressions humaines et son propre visage. Le développement des objets connectés nous invite à nous poser de nombreuses questions sur le droit, tout particulièrement dans un pays ou la vie des femmes est extrêmement régulée. 

Peugeot s'associe à Huawei pour développer ses voitures connectées

En 2015, PSA signait un accord avec IBM pour le développement de ses voitures connectées. Néanmoins c'est avec Huawei que Peugeot collaborera sur les IOT, le Cloud et le Big Data. Cette union mènera à la création de la plateforme CVMP (" Connected Vehicle Modular Platform"). Cette plateforme améliorera les commandes à distance et offrira de nouveaux services tel que l'info trafic. 

source : www.silicon.fr, "Voiture connectée: PSA adopte Huawei comme partenaire stratégique IoT", 16/11/2017. 

2018, le 3ème Salon IoT World

Les 21 et 22 mars 2018, se déroulera la 3ème édition du salon IoT World consacré aux services et objets connectés. Ce salon de professionnels leur présentera les enjeux des IoT et de leur marché en pleine expansion. Plus d'informations sur le site de IoT World

Une start-up bordelaise surf sur la vague des objets connectés

Le 1er décembre 2018, Surf'in lancera Slide-r, la première planche de surf connectée. Cet objet connecté permettra à ses utilisateurs de suivre leurs performances : nombre de vagues surfées, localisation, nombre de sauts... Les données seront récupérées grâce à un réseau wi-fi ou bluetooth.  Enfin, la planche made in France sera commercialisée au prix de 750 euros. La Tribune vous en dit plus ici

objets connectés surf

Crédits : Reuters

Leave a Comment