Newmanity : et s’il était possible d’aller vers un web responsable ?

Vendredi dernier j’ai eu la chance d’interviewer Marion Lemoine, responsable du marketing digital chez Newmanity, une start-up éthique et innovante qui propose “l’internet en mieux”.

Bonjour Marion, peux-tu nous présenter Newmanity ainsi que ses origines ?

Newmanity a été créée en 2012 par Victor Ferreira, qui est aussi un des fondateurs de Max Havelaar. L’idée de départ était de créer un réseau social qui rassemble les acteurs du développement durable

Par la suite, le réseau social est abandonné et la jeune pousse est reprise par Stéphane Petitbon qui en devient le CEO. Newmanity devient alors une boîte mail responsable, et aujourd’hui une nouvelle application avec un cloud, un chat et une boîte mail.

Nous avons des valeurs fortes, comme le respect de l’environnement ainsi que le respect des données. Depuis juin 2017, nous sommes certifiés par le label américain B Corporation qui est la référence dans l’économie responsable et citoyenne. Ce label compte aujourd’hui 44 entreprises françaises et plus de 2000 à travers le monde. Aujourd’hui Newmanity œuvre avec ses 23 collaborateurs pour un web responsable.

“L’internet en mieux, c’est profiter des avancées technologiques et digitales tout en respectant la confidentialité des données et l’environnement.”

Peux-tu nous expliquer le web responsable, “l’internet en mieux” ?

L’internet en mieux c’est profiter des avancées technologiques et digitales tout en respectant la confidentialité des données et l’environnement.

Aujourd’hui, les émissions de CO2 liées à internet sont supérieures à celle du trafic aérien. Chez Newmanity nos données sont hébergées dans un datacenter à carbone neutre, Greenshift aux Pays-Bas. La loi européenne RGPD qui entrera en application le 25 mai 2018 va venir appuyer la protection des données et le respect de la vie privée. C’est un réel enjeu pour Newmanity d’être RGPD compliant face aux messageries américaines qui stockent leurs données hors de l’Europe.

Le respect de la vie privée c’est aucun cookie ni tracker ?

Les cookies et les trackers sont uniquement la face visible de la data.

Nous agissons sur la face cachée. Facebook, Gmail et consort analysent les discussions et les mails pour identifier le profil de chaque utilisateur. Chez Newmanity, vos discussions ne nous regardent pas. Personne ne peut venir les analyser et encore moins revendre vos données à des fins commerciaux. Ce que vous dites à vos collègues et vos amis restent entre vous.

 Quel est le modèle économique de Newmanity ?

Le modèle économique prédominant aujourd’hui est le modèle économique de la data. Toutes les données récoltées sont analysées et revendue ensuite à des régies puis à des annonceurs.

Nous différons totalement de ce modèle. Pour les particuliers nous avons une application web et mobile freemium. Il est donc possible d’acheter de l’espace de stockage supplémentaire.  

Les entreprises ont un abonnement par mois en fonction de leur besoin et de leur taille, avec un account manager dédié.

Quel est ton parcours et ton rôle chez Newmanity ?

J’ai un Master marketing management en poche avec une mineure en écologie à Sup de Co la Rochelle. Comme dans toutes les écoles de commerces j’ai fait un échange universitaire à l’étranger, le mien était à Pekin.

J’ai toujours été passionnée par le développement durable et j’ai besoin de donner du sens à mon travail. Parmi mes nombreuses expériences, j’ai travaillé chez Voyage SNCF en communication développement durable.

Je me suis rendu compte que mon travail n’avait pas l’impact attendu. J’avais besoin de donner plus de sens à mes actions et c’est pour cela que j’ai décidé de rejoindre Newmanity il y a 2 an et demi. J’ai commencé en tant que chargée de projet marketing et communication, un genre de « couteau suisse » de l’équipe marketing pour me former au rudiment du métier.

Aujourd’hui, je suis responsable marketing digital au sein d’une équipe marketing qui ne cesse de grandir. Mes missions principales sont l’upselling des clients l’analyse de leur parcours des analytics, l’inbound marketing, la stratégie d’automation et de marketing mobile.

Peux-tu nous parler de l’application de messagerie du futur que vous venez de lancer ? 

Notre nouvelle application est innovante en deux points :

  1. Tout d’abord le respect de la confidentialité des données ;
  2. Ainsi que d’avoir réunis au sein de la même interface le cloud, les messages instantanés et les e-mails.

L’application est avant tout un outil d’échange complet. Aujourd’hui les entreprises utilisent ces trois outils de collaborations séparément.

Par exemple un cloud (google drive, drop box), un système de messagerie instantanée (slack, link…) et une boîte mail (outlook, gmail).  Nous les avons rassemblés au sein d’une seule application. Cette application permet aussi de discuter avec des personnes externes grave aux messages instantanés. Les personnes externes les recevrons sous forme d’e-mail. Nous privilégions le message instantané car il a moins d’impact écologique que l’e-mail.  

Quel est l’objectif de Newmanity, comment vous imaginez vous dans le futur ?

L’objectif de Newmanity est de devenir l’acteur de la messagerie sur les nouveaux usages. Le nombre de freelances, de salariés en télétravail augmente et de nouveaux besoins de collaboration suivent. Nous avons une structure R&D dédiée à ces nouveaux usages.

Nous nous adressons à la fois aux particuliers, aux petites et grandes structures en pleine transition digitale. Nous voulons être le futur de la messagerie instantanée.

 

 

Benjamin Bertrand

Abonnez-vous à Make it digital

Recevez par email chaque lundi matin l'ensemble des articles publiés sur le blog Make it Digital. La garantie de suivre les dernières évolutions du digital !

Garantie sans spam.

Leave a Comment