L’interview de Vincent Roux

[cols] [col class=”2/3″]

Ancien Audencien et fruit de l’incubateur Symbiose (ndlr : incubateur commun de Audencia Nantes et Ecole Centrale de Nantes), il a créé sa boîte il y a plus de dix ans aujourd’hui devenue Intuiti. Hier nous avons réalisé son challenge et pour nous, il a accepté de répondre à nos questions. Mesdames et Messieurs, voici Vincent Roux.

intuiti-logo[/col] [col class=”1/3 last”]

VincentRoux
[/col] [/cols] 1. INTUITI fête son dixième anniversaire, quel bilan pouvez-vous en faire depuis sa création ? Si c’était à refaire, procèderiez-vous de la même manière ?

“On dit toujours que si c’était à refaire, on referait exactement de la même manière. Oui, bien sûr, on ne regrette rien. Chaque étape, chaque expérience, chaque succès comme chaque échec, fait de nous ce que nous sommes. Mais à y réfléchir, 2 points me viennent naturellement.
1 – je me serais plus vite mieux entouré du point de vue de mes lacunes et j’aurais été davantage ouvert et réceptif aux critiques de mon projet.
2 – je me serais davantage concentré sur le modèle économique et un peu moins sur le produit.

Quoiqu’il en soit, après 10 ans, Intuiti est une structure à la fois solide et agile, et c’est notre force. Solide parce que la vision n’a jamais changé. Nous sommes là pour accompagner nos clients à reconnaître les leviers web qui feront leur succès. Et agile, parce que ces leviers changent en permanence et qu’il faut apprendre à les apprivoiser.”

 2. Si INTUITI était un animal, lequel serait-il ?

“Difficile à dire. Il faudrait trouver un animal protéiforme. Malgré tout, j’ai envie de choisir un oiseau. Il faut savoir prendre de la hauteur, migrer, jouer avec les vents…”

 3. Et vous Vincent, vous êtes plutôt Steve Jobs ou Mark Zuckerberg ?

Stevejobs-1024x1003markzu

“Sans conteste Steve Jobs. Je crois beaucoup dans le fait d’intimer une vision à l’entreprise même si je ne cautionne pas le côté homme providentiel, ce côté gourou. La vision de l’entreprise a d’autant plus de force qu’elle est co-construite et partagée. Vous voyez le résultat chez Apple depuis le départ du maître… en tout cas, c’est notre religion chez Intuiti.
Néanmoins, ce que j’adore chez Zuckerberg, c’est ce côté entrepreneur décomplexé, presque accidentel. Je commence dans ma chambre et je deviens un des maîtres du cyberespace en quelques années. Fascinant. Et, même si je ne compare pas mon aventure à la sienne en terme de succès, j’y suis sensible ayant moi même créé mon entreprise dans mon “garage” en 2ème année d’Audencia.”

4. Quels sont les plus grands challenges auxquels votre entreprise est confrontée quotidiennement ?

“L’agilité ! Rien n’est acquis. Ce que nous pensions vrai un jour est balayé le lendemain. Sur nos marchés, on observe l’arrivée de nouveaux entrants chaque jour, une évolution des besoins, de l’offre, des usages, des technos… en permanence. Sans compter tous les buzz words et les concepts qui émergent d’agences ou d’autres. Alors attention danger, ce marché n’est pas pour les dormeurs !”

5. Quelles est votre meilleur et votre pire souvenir dans votre vie d’entrepreneur ?

“Mon meilleur souvenir… Beaucoup de bons souvenirs s’accumulent au fil des années. Je vais donc piocher dans ce qu’il y a de plus récent : la soirée des 10 ans d’Intuiti. Tellement valorisant de voir défiler autant de personnes qui ont fait l’histoire de l’agence, de voir tous ces acteurs, partenaires, clients, amis, collaborateurs, tous réunis autour d’un projet dont vous êtes l’animateur. C’est le genre de chose qui font prendre du sens à vos actes.
Mon pire souvenir… Il se répète chaque fois que nous perdons une compétition alors que tout le monde s’est mobilisé, a donné le meilleur de soi, et y a cru jusqu’au bout… comme les autres en compétition. Mais c’est le jeu ;)”

6. Quelle est votre vision aujourd’hui sur le futur d’INTUITI ?

“Le futur sur un marché comme le nôtre c’est 1 an 😀
Plus sérieusement, Intuiti demain sera un acteur clé de l’accompagnement des entreprises à devenir digitales, dans leur process, dans leurs offres, dans leur culture, pour leur donner l’agilité dont elles ont besoin pour aborder sereinement l’avenir.”

7. Quelles personnes, vivantes ou décédées, célèbres ou inconnues, inviteriez-vous pour un dîner parfait ?

“Spontanément, je dirais Coluche, Brassens, Raymond Devos… Quand je mange, j’aime bien me marrer et profiter de la bonne chair. Et j’adore les gens à la fois subversifs, authentiques, et drôles.
Pour un déj par contre, un peu boulot, en ce moment, je rêverais d’avoir à ma table Gilles Babinet, Navi Radjou et Yannick Roudaut.
Mais ça, je devrais y arriver dans peu de temps. Bon par contre, pour la première option…”

8. Pour vous quelle est la meilleure invention digitale des 5 dernières années ?

“Sans hésiter, l’Iphone. Il a totalement bouleversé notre mode de consommation du web.
Si je prends un peu de hauteur, je crois par contre que c’est l’intelligence artificielle associée à la data qui va bouleverser la suite…”

9. Et quel est le meilleur endroit selon vous pour s’imprégner du digital ? Le meilleur salon ou évènement ?

“Evidemment, en tant qu’administrateur de la Cantine à Nantes, je vais vous dire que c’est assurément le Web2Day ! Une sorte de LeWeb mais avec l’ambiance du Burning man. Convivial, dans le partage et la confiance, des interventions de qualité, de l’ouverture… je conseille vivement !”

10. Des conseils pour les étudiants souhaitant se lancer dans la création de start-up ? Quels sont les obstacles auxquels ils peuvent être confrontés ?

“Entre autres conseils, entourez- vous des meilleurs pour commencer. Une dreamteam complémentaire est la source première de réussite. Elle est gage d’intelligence dans la création, les choix et l’évolution. Elle rassure par ailleurs les investisseurs. Pour moi, c’est l’essentiel. Pas de connivence ou de principe d’amitié dans une association. La personne est-elle utile, et est-ce que c’est la meilleure ? Ce sont vos seuls critères.”

11. Prenez vous des stagiaires pour Janvier 2015 ?

“Bien sur ! Et ils ne seront pas déçus. Je vous invite à contacter Clara Lognoné, GE 2014, elle est passée chez nous et n’est pas déçue ! D’ailleurs, elle est restée ;)”

12. “L’entretien” touche à sa fin, une question que vous auriez souhaité que l’on vous pose ?

“Je m’en pose déjà assez chaque jour :-D”

THE STARTEAM BLOG
Clara OZAWA / Meryem TAZI / Na ZENG / Karim MARY

Abonnez-vous à Make it digital

Recevez par email chaque lundi matin l'ensemble des articles publiés sur le blog Make it Digital. La garantie de suivre les dernières évolutions du digital !

Garantie sans spam.

Showing 1 comment

  1. Super témoignage, well done !
    Pour rebondir sur le conseil de Vincent “entourez- vous des meilleurs pour commencer” : débuter sa carrière dans une entreprise avec comme crédo l’innovation, l’intelligence collective et l’écoute inébranlable des besoins des clients est une vraie chance et un levier pour votre épanouissement professionnel. Ne négligez pas cet aspect !
    N’hésitez pas à me contacter pour toute question.

    Clara (GE 2014), chargée d’études et de développement chez Personae User Lab – Groupe Intuiti

Leave a Comment