L’intelligence artificielle au service de l’(h)Homme?

Il y a plus de 30 ans l’économiste britannique Ronald Coase affirmait que si nous « torturions » suffisamment les données, la nature avouait toujours. Cela fait de plus en plus sens aujourd’hui où les intelligences artificielles sont capables d’apprendre et de déterminer une émotion, une intuition ou une tournure linguistique.  

Associer une humeur à chaque musique

En analysant des millions de musiques, leurs champs lexicaux et leur rythme, Deezer a pour ambition de créer des playlists automatisées en fonction des dispositions affectives. L’intelligence artificielle (IA) de Deezer serait capable de déterminer pour chaque musique des émotions et une humeur.

Playlist Humeur

Capture d’écran du site deezer.com

Plutôt que de chercher des musiques dans la playlist rock ou dans celle « fin de journée » vous pourrez donc parcourir les musiques associées à l’humeur « fatigué » par exemple.

Les playlists “ambiances” faites manuellement seront complétées par des playlists émotions créées par l’intelligence artificielle. 

 

Après le « Nouveau Rembrandt » paru en avril 2016, c’est un autre secteur de l’art qui est révolutionné par le deep learning.

Pour en savoir plus c’est ici !

Google Duplex, des réservations vocales faites par une IA

L’intelligence artificielle de Google est en mesure de tenir une conversation, de s’adapter aux réponses et même de reprendre des tics de langages propres aux humains ! Bluffant.

Vous avez pris l’habitude de réserver en ligne vos restaurants mais à votre plus grand désespoir l’option n’est pas toujours disponible et vous êtes obligés de faire l’effort d’appeler le restaurateur. Quelle corvée !

Vous allez alors être jaloux car certains* américains eux ne vont plus avoir besoin de passer ces appels. En effet en mai dernier, Google a présenté la fonction duplex qui permet à google assistant de faire une réservation par téléphone à votre place.

Et si vous n’êtes pas emballé par l’idée, la réalisation est elle incroyable !

Ce service sera opérationnel en fin d’année 2018 pour les réservations de restaurant, et pourrait rapidement être utilisé pour les prises de rendez-vous dans les salons de coiffure ou dans les cabinets médicaux.

*la fonction duplex sera tout d’abord disponible sur les smartphones Pixel de Google et seulement dans certaines villes.

Pour en savoir plus c’est ici !

Alexa, home à tout faire!

Alexa, l’assistant connecté d’Amazon savait déjà régler une alarme, donner la météo, lire un livre ou servir de hub domotique (objet permettant de centraliser le contrôle des objets connectés de votre maison). La dernière mise à jour permet d’ailleurs de contrôler plus facilement vos appareils reliés à Alexa. Aujourd’hui, Alexa peut trouver des informations sur Internet, allumer la lumière ou votre télévision. Demain, elle sera capable de vous rappeler que vous n’avez pas éteint votre écran.  

La fonctionnalité Alexa Hunches observe vos comportements, les analyse et serait ainsi en mesure d’avoir des “intuitions”. Votre maison pourrait ainsi devenir intelligente et éteindre les appareils que vous n’êtes pas en train d’utiliser sans vous le demander. Elle pourrait aussi, en fonction de la situation, se mettre à chuchoter plutôt que de parler de vive voix.

Pour en savoir plus c’est ici !

Les livres de cuisine bientôt traduits par une intelligence artificielle ?

Le livre Deep Learning aurait pu coûter 150 000€ à traduire si cela avait été fait par des experts. Une petite fortune même pour une référence des ouvrages sur l’Intelligence artificielle long de 800 pages.

Les ingénieurs de Quantmetry ont travaillé avec un logiciel de traduction et développé une intelligence artificielle apte à :

  • s’approprier l’articulation type d’une phrase sans en oublier le contexte,
  • à faire des doubles négations,
  • à utiliser le vocabulaire spécifique approprié.

Ce petit exploit leur a permis de diviser le prix de la traduction par quatre. On peut donc envisager dans un avenir proche que les livres peu complexes et notamment ceux de cuisine soient facilement traduits par une intelligence artificielle.

Pour en savoir plus c’est ici !


Pour certains spécialistes, l’intelligence artificielle risque de “détruire” plus d’emplois qu’elle ne va en créer ou du moins créer des emplois bien plus qualifiés que ceux qu’elle va remplacer.

Cependant, pour le moment, l’erreur n’est pas qu’humaine. Amazon a pu le constater quand son intelligence artificielle d’examen des candidatures a appris à moins bien noter les candidatures féminines. Alors, l’intelligence artificielle est-t-elle au service de l’Homme ou de l’homme?


*Photo de couverture : Capture d’écran de la vidéo de Google

Abonnez-vous à Make it digital

Recevez par email chaque lundi matin l'ensemble des articles publiés sur le blog Make it Digital. La garantie de suivre les dernières évolutions du digital !

Garantie sans spam.

Leave a Comment