Travailler pour un site d’Infotainement, avec Topito

Les sites d’Infotainement jouissent d’une audience croissante, particulièrement chez les Millennials, et sont donc pour les annonceurs une interface idéale pour interagir avec eux. Et avec ses 32 millions de visites par mois et son million de fans tous réseaux sociaux confondus, Topito est tout particulièrement réclamé. Habitués aux stages en agence ou dans des grands groupes, nous étions curieux de savoir comment se déroulaient les campagnes digitales chez eux, et avons eu la chance de pouvoir interviewer David Murget, leur responsable Business Développement.

topito logo transparent

Salut David, c’est très sympa de nous accorder cette interview. On est assez curieux d’en savoir plus sur ton rôle chez Topito, ainsi que les spécificités du digital sous cet angle. Pour commencer, comment définirais-tu le business model de Topito dans les grands axes ?

David Murguet (DM) : Nos sources des revenus sont :

  • Le Native Advertising (les articles sponsorisés par des marques)
    Le Display (habillage et affichage de bannières diverses)
  • La vidéo : nous gagnons quelques centimes à chaque millier de vues sur nos vidéos Youtube.
  • L’affiliation : nous relayons des produits de boutiques en ligne et prenons un pourcentage de chaque vente.
  • L’édition : nous éditons des livres et touchons une petite somme sur chaque vente.

Et est-ce qu’il est amené à évoluer ?

DM : Oui, le Native devrait dans les mois / années à venir devenir une source de revenus de plus en plus importante. La vidéo devrait également prendre de plus en plus d’importance, notamment grâce à son intégration dans des opérations de Native Advertising.

La montée des Adblockers, ça vous fait peur ?

DM : Il ne nous fait pas particulièrement peur, puisque nous avons le Native comme réponse à cette pratique. De plus, un grand nombre de visites sur notre site se fait depuis des terminaux mobiles, qui ne sont pas encore touchées notablement par le phénomène des adblocks, et nous avons d’ailleurs développé des formats display propres au mobile.

David Murguet, Responsable BizDev chez Topito

David Murguet, Responsable BizDev chez Topito

A partir de quel moment l’équipe de Topito intervient dans le processus de création de campagne des annonceurs ?

DM : La plupart du temps, ce sont les agences média qui viennent vers nous pour donner de la visibilité à des campagnes pensées par les agences créas. Mais de temps en temps, un client vient nous voir pour nous demander de réfléchir à une opération d’envergure pour laquelle nous sommes en charge de la conception et de la production. Dans tous les cas, nous avons un rôle créatif dans toutes les campagnes de Native, puisque nous imaginons des sujets pertinents par rapport à l’univers de la marque et de sa campagne.

Et quel est ton rôle dans tout ça ?

DM : Je gère la relation avec notre régie et avec les différentes agences et clients. Je suis aussi en charge de la gestion de l’ensemble des projets une fois nos recommandations acceptées par le client. Je suis également chargé de la conception d’opérations pour lesquelles le client nous demande de réfléchir sur l’ensemble du dispositif.

Quelles sont les principales personnes avec lesquelles tu interagis ?

DM : Notre régie : Melty. Leur équipe commerciale démarche agences et clients pour présenter notre offre et nous apporter du business. Les agences et annonceurs, qui ont parfois besoin de nous parler directement pour bien comprendre l’ensemble des problématiques liées au Native, qui est une façon de communiquer récente, et donc parfois mal comprise.

Tu nous décris une journée type ?

DM : Je me lève, et je te bouscule, tu n’te réveilles pas, comme d’habitude. (RIRES) Ensuite, réunion édito avec toute l’équipe. Nous parlons de l’actu et en découlons des sujets. J’en profite pour dispatcher les contenus Native aux rédacteurs et prévenir les rédacs chefs des contenus à publier le jour même. Ensuite, je réponds à mes mails et m’attaque aux réponses de briefs et autres recommandations pour nos clients.

Quelles sont les difficultés principales auxquelles tu fais face ?

DM : Le manque de compréhension des annonceurs et agences face au Native. Sinon, les délais toujours trop courts lorsqu’on reçoit des briefs !

Ça gagne bien de travailler chez Topito ?

DM : Mieux qu’un stagiaire, moins bien qu’un sénateur.

Et pour en arriver là, tu faisais quoi avant ?

DM : Bac L / DUT Services et Réseaux de Communication / Licence Information et Communication / Master Stratégie et Management de la Communication.
Ensuite, j’ai été Chargé de com dans un studio de production de jeux vidéo, puis Repsonsable éditorial chez un éditeur d’applications mobile, Social Media Manager dans une grosse agence média. Je suis ensuite parti en voyage pendant presque un an puis me voilà.

La campagne dont il est le plus fier.

La campagne dont il est le plus fier.

Tu étais donc en agence, vois-tu une grosse différence ?

DM : La grosse différence à mon sens est que je suis aujourd’hui un pilier de la boîte dans laquelle je bosse, et plus seulement un salarié parmi beaucoup d’autres. Je note également qu’on m’accorde plus de crédit sur le marché dans la mesure où je porte un vrai projet d’entreprise.

Qu’est ce que tu préfères dans ton travail ? Tu t’y vois encore longtemps ?

DM : Clairement le fait de ne jamais bosser une semaine sur le même projet. On a de nouveaux clients tous les jours, on rencontre des nouvelles personnes, et ça c’est génial pour quelqu’un comme moi qui peux vite m’ennuyer si je bosse trop longtemps sur le même sujet. Et l’ambiance, ça compte énormément et c’est l’un des très gros points forts chez Topito. Je m’y vois bien encore quelques années, oui, histoire de monter une équipe et un vrai projet qui comptera.

Bosser pour un site marrant, ça fait bien sur le CV ?

DM : Je me posais la question au début. Maintenant, ce n’est plus un sujet pour moi dans la mesure où quelle que soit la boîte dans laquelle je ferais ce que je fais, ce serait bon pour moi. J’ai un poste cool, une équipe, et on compte sur moi. Les gens avec qui je bosse, chez Topito et nos partenaires, le savent et c’est le plus important. Et plus objectivement, oui je pense que ça fait bien sur un CV, puisque c’est une boîte qui monte, et qui fait beaucoup parler d’elle.

Merci beaucoup David, c’était très cool de faire cette interview avec toi, on a appris plein de choses. Au plaisir !

Auteur : Margaux SIZUN

Abonnez-vous à Make it digital

Recevez par email chaque lundi matin l'ensemble des articles publiés sur le blog Make it Digital. La garantie de suivre les dernières évolutions du digital !

Garantie sans spam.

Leave a Comment