Interview du fondateur du site MujeresenParis : revoir son business model en période de crise

Gaston Leiva est le fondateur de la page MujeresenParis qui propose des voyages en France depuis l’Amérique latine. Avec la crise sanitaire, il a dû revoir complètement son business model pour élargir sa cible et continuer son activité.

Une entreprise familiale  

Gaston est né en Argentine et arrive en 2015 en France après avoir réalisé toute sa scolarité dans un lycée français. Il étudie dans une prépa parisienne et se prend de passion pour la ville. Il l’avait déjà visitée de nombreuses fois en grandissant mais y vivre a été un bouleversement. Un an après son arrivée en France, il décide de créer une page Facebook dédiée à Paris. Il prend quotidiennement des photos et des vidéos et les publie sur sa page. Il ajoute toujours en description une anecdote intéressante sur le lieu photographié. Peu à peu, sa page grandit et dépasse les 50 000 abonnés. Venant d’une famille d’entrepreneurs et étant à l’aise sur les réseaux sociaux, il décide de lier sa passion pour la ville et son ambition de fonder son entreprise. 

Source: Page Facebook MujeresenParis

 Son idée dans un premier temps est d’organiser des voyages réguliers vers Paris avec des groupes de femmes venant d’Amérique latine. En plus de sa page Facebook, il crée un site internet sous WordPress et une page Instagram. Il vise des groupes de femmes qui ont entre 20 et 50 ans et issues de la classe moyenne d’Amérique latine. Celles-ci souhaitent voyager mais ont peur d’être seules. Il entreprend cette aventure en famille. Gaston s’occupe des réseaux sociaux et du site internet tandis que sa mère s’occupe de la partie administrative. Son père se charge de la partie communication en organisant des campagnes d’e-mailing et autres achats de publicité. Le business model est simple et l’entreprise organise très vite ses premiers voyages.
Peu à peu, la famille arrive à lier des partenariats avec des hôtels à Paris en organisant des voyages pendant les périodes creuses. 

Un modèle remis en cause par une crise économique 

 En 2018, une grosse crise économique frappe l’Argentine et l’Amérique latine : le public visé n’a plus l’argent pour voyager vers Paris. Le trafic sur les réseaux ne diminue cependant pas et les pages semblent avoir rassemblé une communauté de femmes avec un profil similaire. 
La partie dédiée aux voyages à Paris est donc mise de côté au profit d’une nouvelle activité : aider les personnes à se lancer dans l’entrepreneuriat. Gaston parvient à lier un partenariat avec l’Institut international de coaching professionnel pour organiser des formations en présentiel afin d’aider les personnes motivées à développer leur projet. Un coach est présent et fait appel à des professionnels pour venir présenter des aspects clés de la création d’entreprise. Ils offrent également des conseils personnalisés pour celles et ceux qui souhaitent développer leur activité. 

Première séance de coaching en présentiel

Afin de promouvoir ces nouvelles activités, ils créent une nouvelle rubrique sur le site : “club de mujeres”. Les premiers évènements sont gratuits et les participants en parlent autour d’eux. Les évènements se multiplient et les spectateurs sont de plus en plus nombreux. Le dernier en date comptait plus de 50 personnes. Leur projet à long terme est de créer une communauté de femmes entrepreneuses qui participe ensemble à ces différents évènements.  
Les voyages avaient depuis repris mais l’entreprise change et les perspectives aussi. 

Un nouveau changement depuis la crise sanitaire actuelle 

La crise sanitaire actuelle a remis en cause une nouvelle fois le business model de l’entreprise. Les voyages sont totalement suspendus et il n’est plus possible d’organiser des évènements rassemblant beaucoup de monde à un même endroit.  
Gaston entreprend alors de créer une plateforme en ligne qui prolonge les coachings organisés en présentiel avec des formations et des échanges personnalisés à distance. L’idée lui vient de sa propre expérience : il a l’habitude de suivre des formations en ligne sur des plateformes comme Coursera et Udemy, qui lui ont permis entre autres de créer la page internet MujeresenParis. 

La première étape est d’aller chercher les spécialistes dans le domaine capables de réaliser leur cours en espagnol. Le but est d’héberger leurs cours sur le site internet pour qu’ils puissent partager leur expérience. Loin de se reposer sur leurs acquis, la famille travaille et le site web évolue. 

Récemment, une partie du site a totalement changé. Une nouvelle section du site réservée aux abonnés premium a été mise en place. Ils ont accès aux cours en ligne avec un abonnement mensuel, ainsi qu’à des webinars sur Facebook avec des intervenants professionnels. A terme, des sessions de coachings individuelles pourraient être mises en place pour ceux ayant une idée de start-up. 
L’audience s’agrandit et l’entreprise cherche de nouvelles cibles. Même après la fin du confinement, la situation économique d’Amérique latine ne permettra pas de reprendre les voyages en France. Les cours en ligne ont ainsi pour objectif de toucher toute l’Amérique latine. Les évènements futurs seront également retranscrits en direct.  

Loin d’abandonner, Gaston n’a pas hésité à réinventer son business model plusieurs fois. A chaque crise qu’il connaît, il s’adapte pour toucher plus de monde sur des sujets très vastes. La crise actuelle a des conséquences catastrophiques sur de nombreuses entreprises mais c’est également l’occasion de se réinventer. Gaston a réussi à le faire avec son entreprise car il connaissait très bien sa cible. Il a aussi réussi à développer après de nombreuses années une relation de confiance avec elle. 

 

Abonnez-vous à Make it digital

Recevez par email chaque lundi matin l'ensemble des articles publiés sur le blog Make it Digital. La garantie de suivre les dernières évolutions du digital !

Garantie sans spam.

Leave a Comment