Grégoire Martinez, l’histoire d’un blogueur devenu journaliste à 19 ans

Après cette semaine riche en actu, les ATAWAddicts ont interviewé Grégoire Martinez. Retour sur le portrait atypique de ce jeune journaliste de 19 ans.

Grégoire Martinez

Si jeune, et déjà pro… Raconte-nous ?

En octobre 2014, j’ai lancé mon magazine, L’actu Techno, j’avais alors 18 ans. Mais l’histoire a démarré 3 ans auparavant, j’ai lancé un premier blog l’été de mes 15 ans. Je parlais alors à la première personne de ma passion concernant les nouvelles technologies. J’ai commencé à couvrir des événements. Le premier a été le Mobile World Congress de Barcelone. J’y ai rencontré des journalistes, dont deux journalistes de LCI dont je suivais l’émission. Ils représentaient des « modèles » pour moi, échanger avec eux m’a donné confiance en moi.

Au fur et à mesure, ma passion pour les nouvelles technologies a grandi et je l’ai accompagnée par la création de L’actu Techno, webzine (magazine web), qui a vu le jour à la fin de mon année de première.

Tenir un blog sur le numérique, c’est une course. Il y a une sorte de compétition pour être le premier à publier sur le sujet du moment. C’est en partant de ce constat que j’ai trouvé un intérêt pour les longs formats, d’où le lancement d’un magazine mensuel.

Pourquoi un magazine papier à l’ère digitale ?

On nous dit que la presse papier va mal. C’est en partie vrai, les grands titres enregistrent des baissent de vente. Cependant les gens ont encore le réflexe d’acheter journaux et magazines papier. Par ailleurs, qui amène sa tablette sur la plage ?

En parallèle, la presse connaît un développement numérique. L’actu Techno est ainsi disponible en ligne via plusieurs plateformes. Ces deux canaux online et offline laissent le choix au lecteur.

Ton magazine a intégré le kiosque Air France il y a peu, peux-tu nous expliquer ?

C’est un développement parallèle de L’actu Techno. Ce partenariat prestigieux permet aux passagers d’Air France de télécharger le magazine avant leur départ et de le consulter durant leur vol.

Ce partenariat est d’autant plus intéressant qu’il permet de cibler une audience qualifiée, plutôt des hommes, CSP+, de 22 à 58 ans.

Quel sujet du numérique te passionne actuellement ?

Ce qui est intéressant, c’est d’observer le fait que le numérique s’étend et ne concerne plus seulement les geeks. Le numérique devient politique avec le ministre de l’Économie et du Numérique Emmanuel Macron, et la Secrétaire d’État au numérique, Axelle Lemaire. Le numérique est également économique : de plus en plus d’entreprises en forte croissance sont issues de ce secteur, comme Withings.

Notre société se voit bouleversée notamment par l’économie collaborative. La question de la régulation de ces services est d’ailleurs encore un problème. Les lois n’ont pas été pensées pour ces services numériques, et cela apporte sont lots de surprises comme avec Airbnb et Uber qui doivent faire face à la colère des professionnels « traditionnels » du secteur. Prenons l’exemple du co-avionnage. Ce service pour le moment méconnu du grand public fonctionne déjà, et il est en parallèle totalement décrié par les syndicats de Personnel Navigant en Cabine qui pointe du doigt le manque de sécurité et la concurrence possible pour les « vraies » compagnies aériennes.

 

Les ATTAWAddicts

Clara Lhériau, Anne-Laure Versaevel, Max Moock, Sébastien Vaucelle, Melody Lan Ah Loi

Abonnez-vous à Make it digital

Recevez par email chaque lundi matin l'ensemble des articles publiés sur le blog Make it Digital. La garantie de suivre les dernières évolutions du digital !

Garantie sans spam.

Leave a Comment