Google : vers une alternative aux cookies tiers?

          Il y a de cela plusieurs semaines Google a annoncé vouloir développer des mesures concernant les protections de données via Privacy Sandbox. Les cookies tiers semblent être un des principaux points que Google aimerait modifier, afin de ne plus suivre l’historique de navigation de l’internaute et ainsi limiter les intrusions subies par ces derniers. Mais qu’en est-il réellement ?

 

          Pour rappel, les cookies tiers, à la différence des cookies propriétaires, sont créés par d’autres sites que ceux que vous visitez, et leur permettent de récolter des données sur la navigation des utilisateurs (sites visités, annonces, images vues, etc.). Ces cookies sont généralement recueillis par des services de web analytiques, régies et réseaux publicitaires, notamment afin d’établir les différents comportements des utilisateurs pour permettre à des annonceurs de procéder à des ciblages d’audience et à la diffusion de publicités en fonction des profils. Même s’il y a toute une psychose autour des cookies tiers, il est possible de tous les supprimer.

 

          C’est dans un communiqué, que Google a fait l’annonce de leur but de limiter le suivi que rendent possible les cookies, pour « rendre le web plus privé et plus sûr pour les utilisateurs, tout en soutenant les éditeurs ». Plusieurs étapes composent la disparition des cookies tiers, qui seront rendus « obsolètes » d’ici deux ans.

           Les utilisateurs souhaitent avant tout une plus grande transparence dans le choix et le contrôle de l’utilisation de leurs données. Certains navigateurs ont d’ailleurs déjà supprimé les cookies tiers comme Firefox ou Safari, mais Google craint des répercussions pour les utilisateurs et aussi pour l’écosystème du web. Google a annoncé que Chrome, qui est utilisé par 65% des internautes, va limiter le suivi intersite, non sécurisé à partir de Février, en traitant les cookies qui ne comportent pas de label SameSite comme ils traiteraient des cookies de première partie. Google procèdera par la suite à des premiers essais en fin d’année concernant le suivi des conversions, puis, ils prévoient de se pencher sur la question de la personnalisation. L’entreprise assure qu’elle travaille pour que tous les acteurs (navigateurs, éditeurs, développeurs et annonceurs) aient la possibilité d’expérimenter les nouveaux mécanismes avant qu’ils soient mis à jour. C’est seulement une fois que chacune de ces étapes aura été atteinte et que Google aura mis en place des outils de prévention contre les contournements que la disparition des cookies tiers se fera progressivement.

 

          Au sujet de l’après cookie tiers, Google compte donc développer sa nouvelle initiative « Privacy Sandbox », sans pour autant énoncer de solutions claires. Néanmoins, on sait que Google veut façonner Privacy Sandbox afin qu’il soit un environnement sécurisé pour la personnalisation tout en protégeant la vie privée des utilisateurs. Certaines idées comprennent de nouvelles approches pour s’assurer que les publicités restent pertinentes pour les utilisateurs. Cependant, les données des utilisateurs partagées avec les sites web et les annonceurs seraient réduites en regroupant de manière anonyme les informations des utilisateurs et en conservant beaucoup plus d’informations sur les utilisateurs uniquement sur l’appareil.

 

          Une solution de rechange semble donc voir le jour du côté de Google. Cependant, vu le temps de développement et de mise en place de la solution de remplacement, les cookies tiers perdureront encore quelques années. De plus, la surdomination de Google au sein du secteur des moteurs de recherche, ne poussera pas l’entreprise à prendre des décisions trop hâtives.

 

Abonnez-vous à Make it digital

Recevez par email chaque lundi matin l'ensemble des articles publiés sur le blog Make it Digital. La garantie de suivre les dernières évolutions du digital !

Garantie sans spam.

Leave a Comment