Le Fitness Software, la clé pour rester en forme ?

La popularité croissante du fitness démontre à quel point nous aimons prendre soin de nous-mêmes. Dans ce contexte, les logiciels, trackers et autres outils de fitness (“Fitness Software“) tentent de s’imposer auprès des consommateurs. Pourtant, leur usage soulève plusieurs questions depuis le début de l’année. 

Une “distraction” moderne ? 

Le sport et le fitness sont bien plus qu’une activité physique. L’aspect psychique a aussi toute son importance, ce que nous oublions assez souvent. Il est impossible d’être en parfaite santé sans prendre soin de son esprit. Pour profiter au mieux des effets du sport, il est recommandé de se concentrer de manière à ce que la tête et les muscles soient axés sur le résultat final. Ce qui pose un premier problème : le Fitness Software détourne notre attention.

Par exemple, des projets Fitness Software tels que le célèbre FitBit empêchent l’efficacité de nos séances d’entrainements. Dans un article du Huffington Post, un journaliste cite en particulier l’exemple d’un ‘Yoga Watch’.  La pub pour ce bracelet montre une jolie femme d’environ trente ans. Elle se pose au milieu du salon en toute tranquillité lors d’une séance de yoga. Elle est un modèle de la santé. Tout d’un coup elle jette un coup d’œil à sa ‘Yoga Watch’… Sa respiration est-elle normale ? Son rythme-cardiaque est-il adéquat ? L’attention se tourne vers des chiffres et des données au détriment de ce qui se passe dans le corps en temps réel. 

LIRE L’ARTICLE SUR LE HUFFINGTON POST >

Un manque de motivation ? 

Bien que le Fitness Software puisse nous aider en ce qui concerne la surveillance de notre condition physique, il ne va jamais remplacer des vrais entraineurs personnels. L’avantage d’un coach sportif est que durant les jours où vous vous sentez paresseux,  démotivé, et que le canapé vous appelle, il va vous motiver. A l’inverse, un fitness tracker est très rapide à éteindre pour échapper à sa routine d’exercice. De plus, si vous oubliez de mettre votre bracelet connecté ou de le mettre à jour régulièrement il ne sert à rien.  

Les technologies fitness pourraient ainsi stimuler une certaine complaisance. Ces gadgets numériques suivent nos activités physiques, même les plus élémentaires. Ils comptent, par exemple, chaque pas que vous faites tout au long de la journée. Mais pour rester réellement en forme, il faut se motiver dès le début et pratiquer une réelle activité. Si la technologie peut vous aider de nombreuses façon, il n’en existe aucune qui puisse vous motiver comme une vraie personne.

LIRE L’ARTICLE SUR FORBES >

Un problème de fiabilité des données ? 

La fiabilité des données récoltées reste sans aucun doute un des plus grands enjeux des fitness trackers. Il y a quelques semaines, Apple faisait la lumière sur ce sujet important. Le géant mondial de la technologie a demandé une mise à jour des régulations de plus de 165,000 applications qui “trackent” notre fitness. Selon eux, beaucoup d’applications fitness auxquels nous faisons confiance ne sont pas en mesure de collecter correctement nos données.

Par exemple, de nombreux fitness softwares affirment avoir la capacité de surveiller notre cycle de sommeil. La plupart du temps, la collecte est réalisée grâce à une montre ou un bracelet à porter au poignet durant la nuit. A l’inverse dans les hôpitaux, le sommeil est toujours surveillé avec des serre-têtes. Il existe ainsi des disparités majeures entre les données collectées par les fitness trackers et le monde médical.   

LIRE L’ARTICLE SUR LES ECHOS > 

Ruth Sinnott

Leave a Comment