Facebook Atlas à l’assaut de Google

L’analyse des leviers marketing par la data est devenu aujourd’hui  un enjeu incontournable pour une marque, et les outils d’analyse de données essentiels pour s’assurer un retour sur investissement. Les plateformes d’attributions (ou “adserver”) permettent par exemple de mesurer la performance de l’ensemble des publicités en ligne d’une marque grâce au tracking de cookies, afin de les optimiser. Parmi elles, Google DoubleClick était jusqu’ici le leader incontestable, mais l’arrivée récente de Facebook Atlas pourrait bien l’inquiéter.

Quelle différence ?

Rachetée à Microsoft par Facebook en 2013 et relancée sous le nom de “Facebook Atlas en 2014”, Facebook Atlas est aujourd’hui le seul outil capable de tracker non pas seulement des cookies, mais également de réels utilisateurs. Il utilise en effet les données comportementales liées à aux profils des ses utilisateurs, et ai ainsi capable de comparer la réaction aux publicités d’individus dont le profil a été plus précisément ciblé.

Il est également capable, contrairement aux logiciels de web-analyse ultérieurs se basant uniquement sur les cookies, de tracker un utilisateur quelque soit le support, et notamment dans des environnements tels qu’une application mobile ou un réseau social, parfois dépourvus de cookies. Son ambition est ainsi d’identifier un comportement en ligne face à l’exposition à un produit de façon si précise qu’un tel comportement serait replicable hors-ligne.

Facebook tracking

 

Comment cela est-il possible ?

Facebook réunit d’abord de la même façon que Google grâce aux des cookies les données comportementales récoltées  lors d’une interaction avec la publicité ou le site d’une marque avec un “Atlas tag”. Mais contrairement au tracking de cookies pratiqué par Google, il combine ensuite ces données comportementales avec ses données de profils d’utilisateurs. Il n’est ainsi plus un “social network” mais bien un ad network capable de combiner données de profils utilisateurs, et données comportementales face aux publicités.

Quel Avenir ?

Un tel outil ouvre ainsi un nouveau chapitre dans l’analyse de l’attribution des publicités en ligne, avec la possibilité de comparer l’efficacité d’actions marketing sur un utilisateur quelque soit son environnement. En moins de deux ans, cet outil capable de toucher plus de 950 millions d’utilisateurs, est déjà utilisé par 4,5% des sites attirant le plus de traffic selon Alexa, contre 30% pour Google DoubleClick.

Sources : Forbes, Business Insider, Smartly, Adweek.com.

Auteur : Benoit Miegeville

Abonnez-vous à Make it digital

Recevez par email chaque lundi matin l'ensemble des articles publiés sur le blog Make it Digital. La garantie de suivre les dernières évolutions du digital !

Garantie sans spam.

Leave a Comment