Retour sur la soirée “Tech For Good” à la Cantine

Et si nous décidions de mettre l’innovation et la technologie au service du bien commun, et remettre l’humain au cœur de la question du digital ? C’est la problématique qui a rythmé la soirée d’échange du jeudi 5 mars dernier, à La Cantine.

Cette soirée s’inscrit dans le cadre du Tech For Good Tour, ensemble de conférences dans toute la France, rassemblant plusieurs acteurs de la vie économique, dans le but de réfléchir et d’agir pour mettre la technologie au service de projets impactant pour l’ensemble de la société.

Au cours de cette soirée se sont donc rassemblés des acteurs de la vie nantaise, du monde de l’entreprise, associatif ou de l’entreprenariat social, autour d’une table ronde, pour discuter des rapports entre la technologie et les emplois actuellement.

 

« Aller chercher le potentiel plutôt que les acquis. »

Aujourd’hui en France, les emplois dans le numérique représentent 6% des emplois totaux disponibles. Le numérique a transformé les métiers et est devenu un véritable vecteur d’inclusion. Cependant, l’appétence pour les métiers du digital est 30% plus faible dans les zones plus sensibles qu’ailleurs !

Quelle est donc la cause de ce décalage ?

Stéphane Lecuyer (membre de la Fondation Agir Contre l’Exclusion) estime que les jeunes des quartiers défavorisés sont beaucoup trop mis à l’écart de ce type d’emplois, et que d’un autre côté, le niveau d’exigence à l’embauche est bien trop élevé, et qu’il n’y a que peu de place donnée à l’apprentissage et aux potentiels dans ce secteur. Bien que le digital soit vecteur d’inclusion, il est également l’une des principales sources de la fracture sociale.

Il conclut en disant que la nouvelle responsabilité des managers est « d’aller chercher les potentiels plutôt que les acquis ».

Laurent Galazzo (membre de EmpowerNantes, organisation Nantaise organisant ponctuellement des actions de bénévolat) assure également qu’il y a un vrai manque de moyens pour encadrer les jeunes dans ce domaine.

 

Alors, comment changer les mentalités ?

Pour Préscillia Galbas (de l’entreprise Simplon.co), la priorité sur le court terme est d’arrêter les fantasmes autour des métiers du digital. Le numérique est présent dans toutes les divisions de l’entreprise, et si on arrive à recruter dans tous les milieux de la société, il n’y a aucune raison que les métiers du numérique ne fasse pas de même !

Il faut aussi savoir remettre les compétences au cœur des échanges lors de la recherche d’emploi. Savoir parrainer les nouveaux entrants dans les emplois de la Tech semble aujourd’hui nécessaire pour révéler les véritables talents de chacun, peu importe le milieu d’où l’on vient.

 

Pour tous les intervenants, le premier objectif est donc de remettre l’humain au cœur de la question du numérique.

Ce temps d’échange s’est ainsi fini sur le constat suivant :

« La Tech a un grand pouvoir sur nos sociétés, ce serait dommage de na pas y mettre de l’humain dedans ! »

 

 

Quelles solutions ?

Diverses plateformes digitales existent déjà pour permettre de rendre visibles les potentiels cachés. On peut notamment penser à la solution Open Badge, créée par la fondation Mozilla, qui permet à chaque individu d’avoir une image numérique dans laquelle sont stockées beaucoup de données personnelles relatives aux compétences, aux expériences et aux réalisations de chacun durant sa carrière.

Aussi, des plateformes comme « Diversifiez vos talents » (https://diversifiezvostalents.com/#/) ou bien « Do you buzz » (https://www.doyoubuzz.com/fr/), qui aident à la fois les recruteurs comme els demandeurs d’emplois dans la recherche du travail parfait ou du candidat idéal.

Enfin, deux dirigeantes d’entreprises sont venues brièvement nous présenter leur solution digitale pour agir pour le bien commun.

Claire Dupuis Surpas nous a présenté Ensemble 1 Job, sa plateforme d’autoformation par collaboration, incubée à l’Incubateur de l’alliance, entre plusieurs membres en recherche d’emploi, de reconversion ou de formation.

Anne de Quillack nous a présenté Pitangoo, sa plateforme collaborative permettant à des gens de notre cercle de connaissance, de mettre en ligne leur avis sur les compétences, expériences et réalisations de chacun, afin de donner aux recruteurs la chance d’avoir un œil externe et plus objectif sur le candidat.

Toutes ces réalisations ont pour but commun de se servir du numérique pour refaire naître le dialogue physique entre tous les acteurs de l’économie, et cela de façon totalement inclusive.

L’économie ne peut se faire ne laissant ses principaux acteurs sur le bord de la route, et en cette période de transformation digitale globale, les secteurs du numérique et de la Tech doivent maintenant réfléchir dans la logique « Tech for Good » !

Pour plus d’information sur le Tech for Good Tour cliquez sur le lien suivant : techforgoodtour.com

Vous voulez savoir ce qu’il se passe à la Cantine Numérique ? Jetez un oeil à l’article précédent en cliquant ici

 

Charles Bouscayrol

(Français)
Abonnez-vous à Make it digital

Recevez par email chaque lundi matin l'ensemble des articles publiés sur le blog Make it Digital. La garantie de suivre les dernières évolutions du digital !

Garantie sans spam.

Leave a Comment