Stripe, le prestataire américain fluidifie le paiement des e-commerçants

Les étudiants du Mastère Spécialisé Stratégies Marketing à l’ère Digitale (les SMED) ont rencontré Stripe, fine fleur de la Fintech. La plupart des étudiants ne connaissait ni l’entreprise ni son domaine d’activité pourtant essentiel au e-commerce. En effet, quand on vous pose la question : quel est le service de paiement en ligne que vous connaissez ? La réponse vous vient à l’esprit est Paypal ! Or, Stripe est aussi une solution ayant pour objectif de traiter les paiements en ligne à travers le monde. Mais si vous avez utilisé les services d’Expedia, Spotify, Booking.com, Deliveroo ou même Uber c’est que vous avez utilisé Stripe sans le savoir.

Stripe, pourquoi ? 

Le développement accéléré de Stripe s’inscrit dans un contexte de croissance généralisée du commerce en ligne. En France par exemple, le chiffre d’affaires annuel du e-commerce enregistre une croissance moyenne de 14% depuis une dizaine d’année (1)

Naturellement, parler de commerce en ligne revient à évoquer la notion de paiement électronique. C’est-à-dire, un moyen permettant d’enregistrer des transactions dans le cadre de la vente de biens ou de services sur le web. Ainsi, si vous souhaitez démarrer une activité e-commerce, il vous faudra d’abord songer à offrir à vos visiteurs la possibilité de régler leurs emplettes de façon dématérialisée. 

S’agissant d’un élément clef du processus d’achat, cette étape n’est pas à négliger. En effet, de nombreux sites internet voient leur taux de transformation se dégrader à cause d’un formulaire de paiement peu fluide ou d’un manque de confiance de l’internaute vis-à-vis de la sécurisation de ses coordonnées bancaires. C’est ici qu’intervient Stripe !

(1) Statista, Chiffre d’affaires annuel du e-commerce en France de 2005 à 2018 : https://fr-statista-com.audenciagroup.idm.oclc.org/statistiques/474685/chiffre-d-affaires-e-commerce-france/

Stripe, qu’est-ce que c’est ?

La société américaine d’origine irlandaise propose effectivement à ses clients une solution « clefs en main » leur permettant d’accepter les paiements en ligne sur leur site. Lorsque vous commandez un VTC sur Heetch ou bien un plat depuis Deliveroo, vous utilisez sans le savoir la solution de Stripe. En effet, installée en marque blanche sur le site du e-commerçant, celui-ci peut l’utiliser sous sa propre marque.

Cette solution se présente sous la forme d’un module intégré directement au site web du commerçant. Ainsi, il n’entraîne aucune redirection externe, ce qui fluidifie le processus d’achat. En un mot, le client a l’impression de ne pas quitter le site. 

Les avantages d’une telle solution pour le commerçant sont de pouvoir recevoir des paiements en provenance de toutes banques. Elle permet d’accepter des paiements pour le marché français et les marchés internationaux. Elle lui garantit également un niveau de sécurité des transactions élevée (selon la norme PCI) et l’expose moins à la fraude.

En contrepartie, aucun frais d’installation ni d’abonnement ne sont demandés par Stripe. Le prix équivaut à une commission fixe de 25 centimes par transaction et variable de 1,4% du montant de la transaction (2).

A noter que l’entreprise développe également des solutions permettant de gérer l’encaissement de formules d’abonnement, de même que des outils simplifiant la réception et la redistribution des paiements à des tierces parties (ces derniers sont essentiellement destinés à des marketplaces telles que Booking.com ou Amazon). 

(2) Stripe, tarifs pour les cartes européennes : https://stripe.com/fr/pricing

Quels sont les autres acteurs concurrents du paiement en ligne ? 

Dans la grande famille des Prestataires de services de paiement (les PSP), Stripe est devenue populaire notamment auprès des petits commerçants pour sa facilité de mise en place et de gestion mais d’autres acteurs sont également présents sur le marché :

On compte parmi ces PSP trois acteurs historiques, Wordline, anciennement connu sous le nom de Atos, Monext et PayPal. 

Parmi les nouveaux arrivants, il y a SquareAdyen ou bien Braintree qui eux collaborent essentiellement avec des pure players. 

Qui travaille avec qui ?

Parmi les solutions de paiement utilisées par les principaux e-commerçants, on retrouve sans surprise Stripe, Worldline, Monext, et Adyen. C’est ce que dévoile ce tableau publié par Journaldunet.com.

Les prestataires de solutions de paiement et leurs clients.

Source : Qui sont les prestataires de paiement des grands e-commerçants français ? (Journaldunet.com) / top 15 français de l’e-commerce en audience au deuxième trimestre 2019

Ils sont ainsi plusieurs acteurs sur le marché à proposer des solutions de paiement en ligne similaires à ceux de Stripe. L’un des services les plus utilisés est sans surprise PayPal, avec ses 200 millions de comptes utilisateurs dans le monde. L’entreprise propose une solution simple et facile d’utilisation ainsi qu’une sécurité de paiement. Néanmoins les services de reporting et les fonctionnalités de suivi ne sont pas très adaptés aux gros volumes de transactions. 

Les nouveaux entrants

Concernant les nouveaux arrivants, comme cités plus haut, il y a le néerlandais Adyen valorisé à 18 milliards d’euros. L’entreprise, tout comme Stripe, fait office de passerelle de paiement ce qui fait qu’elle n’est pas forcément connue du grand public. Leur stratégie commerciale est de cibler les grands comptes ce qui est maintenant l’une des priorité de Stripe.On compte parmi ses clients L’Oréal, Sephora ou bien Netflix. La plateforme de paiements compte en magasin plus de 250 méthodes de paiement et 187 devises.

L’autre nouvelle venue sur le marché c’est Braintree. La société a été acquise en 2013 par PayPal. Présente dans 45 pays contre 25 pour Stripe, Braintree propose une solution qui est entièrement personnalisable. Tout comme Stripe, l’entreprise accepte différentes cartes de crédit et est compatible avec les plateformes comme PayPal, Apple Pay, Bitcoin, Android Pay, Venmo et ACH. Leur solution vise aussi bien les grandes et petites structures du e-commerce car leur solution permet de gérer les transactions à grande échelle. 

Un tout nouvel acteur pourrait être à même de disrupter le marché c’est Checkout.com. La start-up britannique a mis au point une plate-forme d’intégration à des prix défiant toute concurrence ! Leur solution permet aux entreprises d’optimiser leurs paiements grâce au traitement des données en temps réel.

En 2019, la start-up londonienne a effectué l’une des plus importantes levées de fond réalisée par une FinTech en Europe, la somme s’élevait à 230 millions de dollars. Elle est actuellement valorisée à près de 2 milliards de dollars et compte parmi ses clients Samsung, Adidas ou encore Deliveroo. L’entreprise a fait sa toute première acquisition avec la start-up française ProcessOut . Celle-ci permet de mener les transactions à leur terme grâce à la prise en charge de mode de paiement tels que PayPal, Stripe, Alipay etc. Cette acquisition vient un peu plus consolider sa place sur le marché Européen mais également mondial.

Une solution aussi bien pour les petites que les grandes entreprises

Quelle que soit la taille de votre entreprise, elle a pour objectif de vous accompagner dans le développement de votre business à l’international. Elle permet aux petites et aux grandes entreprises de se lancer, se développer et s’agrandir en traitant un volume important de paiement en différentes devises. 

Mais comment a-t-elle réussi à se faire connaître ? 

Face à ses concurrents, Stripe est de loin l’une des plus facile à utiliser avec ses 7 lignes de code qui ont su séduire les développeurs et ainsi créer une communauté. Grâce au bouche-à-oreille, elle a su étendre son portefeuille clients en touchant des clients dans : 

  • l’e-commerce et la vente au détail (Manomano, Adidas, Cheerz…)

  • les logiciels en tant que service (Slack, Salesforce, Docker…)

  • les plateformes B2B (Kiss Kiss Bank Bank, DocuSign, Shopify,Ulule…)

  • les places de marchés B2C (Heetch, Postmates, Getaround…)

  • les organisations à but non lucratif et collecte de fonds (UNICEF, LECMA, Habitat for Humanity…)

La société a pu depuis se faire un nom en convainquant des grands comptes comme Google, Uber, Amazon, Spotify… d’intégrer cette solution pour faire vivre la meilleure expérience en ligne. 

Une facilité d’intégration 

La solution Stripe est très appréciée par les développeurs. En effet, la simplicité d’utilisation et le côté « full service » de l’API Stripe permettent à ces derniers de dégager un temps considérable pour concentrer sur d’autres préoccupation, telles que le design.

Ce qui posait problème c’était les outils de paiement disponibles qui étaient jugés comme étant assez limités. Ce qui avait pour conséquence d’impacter le client final sur l’intuitivité dans son expérience de paiement. 

Pour pallier à problème, les deux frères fondateurs et à l’origine développeurs ont décidé de concevoir un outil qui soit orienté « developers-friendly ». Ils ont ainsi réussi à produire une suite d’API qui est personnalisable s’intégrant directement sur n’importe quel site internet.

L’entreprise californienne ne compte pas s’arrêter là pour faciliter l’intégration de paiements par carte bancaire pour les e-commerçants ! Elle travaille déjà sur l’intégration d’autres modes de paiement tels que Alipay, Apple Pay, Android Pay…

Un coup d’oeil sur cet article de 2018 vous permettra de constater les évolutions de Stripe en 2 ans. Faites-nous part de vos commentaires !

Et si vous voulez en savoir plus, retrouvez-nous le 12 Mars 2020 à partir de 17h30 à Audencia Business School (Atlantic Campus) pour notre présentation “Retour de Learning Expedition à Dublin” à propos des dernières tendances de la tech, de l’innovation, du bien-être au travail chez les grands acteurs du digital… .

 

(Français)
Abonnez-vous à Make it digital

Recevez par email chaque lundi matin l'ensemble des articles publiés sur le blog Make it Digital. La garantie de suivre les dernières évolutions du digital !

Garantie sans spam.

Leave a Comment