Le Next40 ou comment le gouvernement souhaite faire rayonner la French Tech

Plusieurs mois après l’annonce de sa création au CES Las Vegas en janvier, le Next40 a finalement vu le jour le 18 septembre 2019 à l’occasion du France Digital Day.  Mais alors, qu’est-ce que cet indice ? 

 

L’article publié sur gouvernement.fr explique s’inspirer directement du légendaire CAC40 pour mettre en avant les 40 entreprises technologiques françaises les plus prometteuses. Ces entreprises affichent toutes un taux de croissance de plus de 150% sur les 3 dernières années. L’objectif de cet indice est d’aider ces entreprises à atteindre un statut d’acteurs voire de leaders mondiaux d’ici quelques années. Soutenues officiellement par le gouvernement, ces 40 entreprises vont ainsi bénéficier d’aides des autorités publiques, d’un accompagnement médiatique et du droit d’accès à certains services privilégiés de la Cnil, les Douanes, l’Urssaf, etc. Tous ces outils devraient leur permettre de grossir plus rapidement.   

 

Comment ces 40 entreprises ont été choisies ? 

Tout d’abord, le gouvernement a sélectionné les start-ups françaises valorisées à plus d’1 milliard de dollars, soit 7 licornes (cf. article du glossaire) mais les critères s’élargissent ensuite. Il était aussi possible d’être sélectionné quand le chiffre d’affaires de l’entreprise dépassait les 5 millions d’euros annuels avec une croissance en hausse de 30%. Enfin, les entreprises ayant réalisées les plus importantes levées de fond des 3 dernières années ont aussi eu leur chance dans la sélection.   

OVH, Doctolib, Deezer, Meero, Ivalua, Veepee, Blablacar, etc. Toutes ces entreprises technologiques agissent dans des secteurs d’activité variés, tout comme les sociétés  du CAC40 reflètent les multiples pans de l’économie française.  

 

›› lire l’article

 

Quelle différence avec le CAC40 ? 

Si leurs noms se ressemblent beaucoup, le Next40 est bien différent de son cousin centenaire. En effet, aucune des start-ups du Next40 n’est cotée en Bourse. Plusieurs points sont ainsi soulevés par l’article de Maddyness.  

Alors que le CAC40 mesure la performance boursière de ses entreprises, la notion “d’indice” ne s’applique pas au Next40. En effet, sans connaissance précise de la variation des résultats ou du nombre de titres, le Next40 est, pour le moment, plus un label qu’un véritable indicateur.  

En ce qui concerne les outils et méthodes de calcul, le fonctionnement de l’indice est encore flou. Le CAC40 est quant à lui calculé entre 9h et 17h35 tous les jours.  Il s’agit donc d’un point à préciser prochainement pour mieux comprendre le Next40.  

Quand le CAC40 reflète la santé économique française, il augmente aussi la visibilité internationale de ses entreprises auprès d’investisseurs étrangers. Ce dernier objectif est bien repris par le Next40. Il compte en effet attirer davantage de soutien national et international pour faire évoluer ces start-ups au premier plan. 

Enfin, le Conseil spécifique des Indices se réunit une fois par trimestre au sujet du CAC40. Il est prévu que le Next40 soit évolutif et qu’une réunion annuelle précise son avenir. 

 

›› lire l’article

 

Quelle conséquence ? 

Comme l’explique l’article et le podcast des Echos, le gouvernement français souhaite prouver au grand public l’importance donnée à la French Tech. Pour le justifier, il est prévu que 7 000 emplois soit créés dans l’année à venir. Cela correspond à 10% des emplois générés en France en 2019. Ces chiffres tendent d’ailleurs à augmenter si l’on en croit le gouvernement qui estime 220 000 nouveaux emplois dans le numérique au total d’ici 2022. Il s’agit d’ailleurs d’un secteur prioritaire dans le Pacte productif 2025 pour le plein emploi

 

En quelques mots, le gouvernement a mis en place ce nouvel outil pour mettre en avant l’innovation française et rester dans la course face aux acteurs internationaux. Dans les trois prochaines années, Emmanuel Macron a annoncé que 5 milliards d’euros seraient investis dans des fonds français spécialisés en technologie. Son objectif est d’arriver au développement de 25 licornes d’ici 2025. Pour continuer dans la lancée du Next40, de la même manière que le CAC40 est étroitement lié au SBF120, un nouveau programme a été annoncé en 2020 : le French Tech 120. Un appel aux candidatures devrait voir le jour d’ici la fin de l’année. L’occasion de promouvoir davantage les start-ups françaises et de peut-être voir émerger les futurs acteurs internationaux de l’innovation.  

 

›› lire l’article

 

(Français)
Abonnez-vous à Make it digital

Recevez par email chaque lundi matin l'ensemble des articles publiés sur le blog Make it Digital. La garantie de suivre les dernières évolutions du digital !

Garantie sans spam.

Leave a Comment