L’impact futur de l’IoT sur le secteur de la santé

Avec l’arrivée de la 5G, la démocratisation des objets connectés dans nos foyers et dans nos pratiques de travail semble inéluctable. Le secteur de la santé est particulièrement concerné, avec l’arrivée de ce que l’on appelle l’IoT (Internet of Things). Ce  développement des outils générant de la donnée présente de nombreuses opportunités mais également des dangers. Doit-on souhaiter l’utilisation de ces nouveaux outils dans un domaine aussi essentiel ?

 

         Tout laisse à penser que les objets connectés que l’on désigne aujourd’hui par l’acronyme  va bouleverser nos habitudes et nos repères. Pour rappel, dans le domaine de l’IoMT (Internet of Medical Things), ces objets connectés peuvent récolter en permanence des données sur des constantes diverses tel que notre température ou notre rythme cardiaque. Nous avons tous en tête le lancement il y a quelques années de l’Apple Watch 4 qui prenait en compte les constantes de santé de ses utilisateurs. Depuis son lancement, cette montre a sauvé la vie de plusieurs dizaines de personnes, en déclenchant un appel d’urgence dès lors qu’elle détectait une anomalie cardiaque.

L’IoT va révolutionner la surveillance des patients à distance, et grandement faciliter le travail des hôpitaux. Aux Etats-Unis, la médecine préventive n’est pas du tout prise au sérieux par la plupart des individus. En effet, ils ne voient pas l’utilité de faire des contrôles de santé réguliers. Utiliser des objets connectés au quotidien pourrait améliorer la situation. Les données récoltées par ces outils seraient transmises sur un cloud en temps réel au médecin traitant qui pourrait ainsi intervenir plus rapidement.

Internet of Medical Things

Les professionnels de santé suivent également de très près l’avancée de l’IoT. Ne serait-ce que dans la gestion des hôpitaux, l’impact peut être énorme. Les infirmiers, les patients et les médecins pourront un jour tous porter des bracelets RFID pour en temps réel indiquer qui doit être où et quand dans l’hôpital. De manière encore plus impressionnante, la 5G pourrait encore plus révolutionner la médecine. La transmission à très haute fréquence de télécommunication permettrait si peu de latence et une telle précision qu’un chirurgien pourrait à l’avenir vous opérer à distance depuis New York ou Pékin. De nombreux autres exemples existent et risquent de faire une grosse différence dans les années à venir.

Une évolution sans danger ?

         Dans les prochaines années, les objets connectés seront de plus en plus présents dans notre quotidien, et récolteront de plus en plus de données. Ces données récoltées en temps réel seront plus ou moins des données sensibles. Bien sûr, le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) empêche l’utilisation de ces données à des fins malhonnêtes. Mais qu’en est-il du scénario dans lequel ces données sont volées dans le cadre d’un programme cybercriminel ?

Cybersecurité

         De par leur nature, les objets connectés communiquent à distance, et peuvent être contrôlés à distance. Le danger de se faire hacker ces objets est donc grand. Bien sûr, cela peut faire sourire si l’on pense à une lampe connectée ou à une simple montre. Mais imaginez le scénario si l’objet hacké est un pacemaker ou une pompe à insuline. Les risques de décès peuvent être grands si le contrôle de ces objets échappe aux organismes de santé. Si leur signal est brouillé, ou si les données récoltées en temps réels sont modifiées, cela peut donner lieu à des erreurs de diagnostics qui peuvent être fatales à de nombreux patients. 

De plus, le vol des données est un risque à ne pas négliger. L’IoMT va générer des quantités massives de données qui seront sensibles à de nombreux points de vue. Obtenir ces données et demander une rançon peut être un comportement que l’on retrouvera dans des opérations de cybercriminalité. En 2017, les entreprises du secteur de la santé étaient les plus attaquées en Amérique du Nord. Elles concentraient 26 % des incidents de cybersécurité, devant le secteur public.

         L’arrivée de l’IoT présente donc de nombreuses opportunités, et pourra sauver des vies dans les années à venir. Cependant, les données qu’elles génèreront seront à protéger absolument, si l’on ne veut pas d’abus.

(Français)
Abonnez-vous à Make it digital

Recevez par email chaque lundi matin l'ensemble des articles publiés sur le blog Make it Digital. La garantie de suivre les dernières évolutions du digital !

Garantie sans spam.

Leave a Comment