Bientôt la fin de la « Dictature du like » sur les réseaux sociaux ?

Annonce surprise d’Instagram en avril dernier lors de la conférence F8, organisée par Facebook pour les développeurs, le réseau social souhaite supprimer la visibilité des likes sous les posts. Depuis cette annonce surprenante, les questions ne cessent de se multiplier : les likes vont-ils réellement disparaître ? Quel avenir pour les influenceurs ? Quel intérêt pour un annonceur ? etc.  

Tentons d’expliquer et d’éclaircir les interrogations quant à la disparition supposée du like. 

Retour sur les raisons d’un tel changement

Depuis quelques temps, que nos comptes soient privés ou publics, les likes ont pris une dimension particulière. Nous y accordons de l’importance, nous sommes déçus si une photo n’atteint pas son nombre escompté ou encore nous publions sur les « heures du like ». Nous pouvons dire que nous sommes vites devenus addict à ce petit cœur rouge sous nos publications. 

Aujourd’hui de nombreuses études pointent du doigt ce travers des réseaux sociaux. Alors qu’ils sont censés favoriser les interactions entre les personnes, ils sont devenus un outil de compétition et de mal-être. En 2017, une étude de la Royal Society for Public Health a recensé 5 principaux effets néfastes de l’utilisation des réseaux sociaux : dépendance, dépréciation de soi, risque de dépression, hausse du sentiment de solitude et d’isolement et trouble du sommeil. Le like serait aujourd’hui similaire à de la dopamine, cette petite molécule du bonheur qui influe sur notre comportement.

Face à ces conséquences sur la santé de ses utilisateurs, le PDG d’Instagram, Adam MOSSERI n’a pas hésité à prendre la parole sur ce sujet en expliquant qu’il ne voulait pas qu’Instagram soit un lieu de compétition entre les personnes et que chacun devait davantage se concentrer sur les photos et vidéos partagées. 

Comment s’articulera cette fin du like ? 

Il ne s’agit pas réellement d’une fin du like, mais plutôt d’une fonctionnalité permettant de rendre invisible le nombre de personnes ayant aimé une publication. Cependant, la personne pourra consulter le nombre de likes qu’elle a reçu sur une page spécifique, dont elle seule aura l’accès.  D’abord testé au Canada puis dans 6 autres pays durant l’été (Australie, Brésil, Irlande, Italie, Japon et Nouvelle-Zélande), cette fonctionnalité est arrivée cette semaine aux États-Unis. Pour le moment la France ainsi que le reste du monde n’ont pas encore accès à ce changement. 

Est-ce la fin du règne des influenceurs ? 

Suite aux premiers tests effectués cet été, selon HypeAuditor, les comptes entre 5 et 20k abonnés ont connu une baisse de 3 à 15% de leur nombre de likes. 

Les influenceurs ont bâti leur succès grâce aux réseaux sociaux, la fin du like pourrait être perçue comme l’apocalypse pourtant ceci ne semble pas être un problème. Effectivement, il ne s’agit pas d’une suppression car le nombre de likes leur sera toujours accessible en privé. 

A travers ce moyen, Instagram met en place un outil efficace pour lutter contre les faux-influenceurs qui achètent leurs likes et leurs followers, car ces derniers ne seront pas visibles par les marques. 

Ensuite, cette fonctionnalité va inciter les influenceurs à se concentrer sur la production de leur contenu afin de le rendre toujours plus attractif et qualitatif. Leur relation avec les marques n’en sera que renforcée car elle sera transparente quant à sa communauté. Il n’y a donc aucune raison pour que le masquage des likes influence négativement la façon dont est perçue un influenceur et sa valeur aux yeux des marques. 

 

Qu’en sera-t-il pour les annonceurs ? 

Le constat semble similaire pour les annonceurs. Ces derniers auront une vision plus juste de leur cible du fait qu’eux-seuls seront en mesure de le voir et qu’une personne ne pourra pas être influencée par le nombre de like ou d’une personne ayant aimé la publication. 

Cette véracité de la cible aura pour avantage de faciliter leurs décisions d’investissements sur ce canal. 

Enfin, comme pour les influenceurs, les entreprises devront se concentrer sur la qualité de leur contenu pour attirer des consommateurs. 

 

Conclusion

Avec cette annonce, influenceurs, annonceurs et simples utilisateurs, nous nous sommes rendus compte que le like avait un véritable poids économique dans notre société. Pourtant, il est temps de tous se poser la question : Pourquoi nous sommes-nous inscrits sur les réseaux sociaux ? Pour mon égo ou pour partager avec mes amis ? 

Instagram a choisi ici de prendre le parti de la santé et du bien-être de ses utilisateurs avec sa fonctionnalité sur les likes, plutôt que celui du business. Facebook a également annoncé en septembre dernier l’option de supprimer les likes des publications. Il s’agirait ici de supprimer le décompte des likes et de ne laisser qu’un nom et les émoticônes des réactions. Après une décennie d’existence, nous semblons être sur le début d’une nouvelle ère pour les GAFA.  

(Français)
Abonnez-vous à Make it digital

Recevez par email chaque lundi matin l'ensemble des articles publiés sur le blog Make it Digital. La garantie de suivre les dernières évolutions du digital !

Garantie sans spam.

Leave a Comment