E-sport : décryptage sur le filon des jeux vidéo en ligne

Il a seulement 16 ans et vient de remporter le prestigieux championnat du monde du jeu vidéo FIFA 2017. Lucas Cuillerier, plus connu sous son nom de scène « DaXe » a surpassé tous ses adversaires lors de l’ESCW (Electronic Sports World Cup). Cette compétition de E-sport organisée durant la Paris Games Week a réunit des joueurs et des passionnés du monde entier. Décryptage sur ce nouveau phénomène de mode.

Qu’est-ce que l’e-sport ?

Du 20 au 23 octobre derniers, les meilleurs joueurs de Call of Duty, Counter-Strike, Just Dance, Fifa se sont affrontés pour le titre. Si tout cela vous semble venu d’une autre planète, sachez que les compétitions de jeux vidéo se popularisent de plus en plus.

justdance2014

Deux jouers s’affrontent à JustDance

L’e-sport, c’est la pratique d’un jeu vidéo en compétition. Ça commence généralement à la maison. Vous achetez un jeu vidéo et affrontez d’autres joueurs en direct. L’expérience vous passionne, vous gagnez en compétence et survolez les classements. Le jeu prend tout votre temps libre mais la tentation est trop grande. Vous cherchez alors des meilleurs adversaires, de la popularité et pourquoi pas de l’argent. Vient alors le jour où vous découvrez l’existence d’un championnat à plus grande échelle. En équipe ou en solo, vous vous lancez dans l’aventure et partez aux quatre coins du monde sur la route de la gloire …

coupe_esportDirect lors du championnat du monde de League of Legends

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. D’après une étude de Superdata réalisée en 2016, le marché européen de l’e-sport est estimé à 300 millions de dollars US. On estime le nombre de fans toutes catégories de jeux confondues à 23 millions. Cette population a un taux de croissance à deux chiffres depuis plusieurs années !

Et on est loin d’une pratique amateur. Les saisons sportives sont bien orchestrées. Si on prend le très populaire League of Legends (jeu d’équipe avec pour but de détruire la base adverse), les joueurs se rencontrent durant l’année pour se qualifier aux « Worlds ». Les équipes gagnent leur place lors de qualifications régionales ou en engrangeant des points lors de diverses compétitions.

Cela confirme en quoi l’e-sport est une pratique professionnelle et qu’une expertise est nécessaire.

Professionnalisation du e-sport

Les entreprises l’ont bien compris, le e-sport c’est tendance. Lucas Cuillerier représente l’équipe Fifa du Paris Saint Germain. En effet, le club affirme son ambition de dominer le secteur et sera vite imité par un autre club, celui de Monaco.

Si le véritable enjeu est en Asie, où les jeux vidéo en ligne font véritablement partie de la culture locale, l’objectif premier du PSG reste la France. Et Lucas n’est pas le seul à s’être fait recruter par la structure. Bora Kim, une ancienne star de League Legends (ou LoL)  devient « directeur eSport » du PSG. On parle déjà d’académie pour les joueurs prometteurs, d’évènements au Parc des Princes, le projet est sérieux. L’enjeu est aussi de taille. Le dernier championnat du monde de LoL a été remporté pour la troisième fois par une équipe Coréenne SKT. Elle a empoché le pactole de 1 million de dollars US sans compter les contrats publicitaires à la clé …

L’E-sport, un sport pas comme les autres ?

Mais voilà, l’E-sport a ses réfracteurs et les voix s’élèvent face au succès grandissant du phénomène. Récemment, celui qui en a fait les frais, c’est Yellowstar. L’ancienne star du football Bixente Lizarazu l’interpelle sur la qualification du E-sport comme un sport à part entière. “Est ce qu’il y a réellement un effort physique” lui demande t’il. Le directeur Esport du PSG se défend et vante les heures d’entrainement de ses collègues couplés à la fatigue intellectuelle, voire physique dans certains cas.

lisarazu

Bora et Lizarazu sur le plateau de Telefoot

Lizaru n’est pas le seul, J.Skipper (Président de la chaîne sportive ESPN) le dit aussi “E-sport is not sport”. On ne peut pas être plus clair. Les avis semblent très subjectifs mais la définition même du sport, quelle est elle ? D’après le Larousse :

le sport est une activité qui requiert un effort physique et/ou mental et qui est encadré par un certain nombre de règles et coutumes.

A croire l’éditeur, le E-sport ne rentre pas dans les critères. Pourtant, si on prend une autre définition, cette fois de Alma France :

Le sport est une activité qui requiert un effort physique et/ou mental et qui est encadré par un certain nombre de règles et coutumes.

Ici, on pourrait considérer le E-sport dans la catégorie des sports. Pour autant, on comprend bien qu’il s’agit avant tout d’une appréciation personnelle. Quoi qu’il en soit, pourquoi ne pas apprécier avant tout la qualité du spectacle et rejoindre la tendance ? A vos manettes !

Abonnez-vous à Make it digital

Recevez par email chaque lundi matin l'ensemble des articles publiés sur le blog Make it Digital. La garantie de suivre les dernières évolutions du digital !

Garantie sans spam.

Leave a Comment