Le digital Chez Weekendesk

Le digital Chez Weekendesk

 Cette semaine, nous avons eu l’honneur d’interviewer Monsieur Xavier de Rosamel, chef d’équipe acquisition marketing Chez Weekendesk. Weekendesk, créé au début des années 2000 est le n°1 des week-ends et des courts séjours thématiques.

  • Quel est votre parcours ? 

Après mon bac, j’ai fait une école de commerce post-bac à Paris, l’ESCE spécialisée sur le commerce international. Une école en 5 ans qui m’a permis de décrocher un Master en Marketing Stratégique ainsi qu’un Double Diplôme à Londres. Par la suite, j’ai effectué mon stage de fin d’études chez Weekendesk en tant qu’assistant Marketing Digital. Et me voilà 7 ans après, chez Weekendesk ayant eu la chance d’évoluer et de découvrir les différents leviers du marketing digital.

  • Qui est Weekendesk et comme ça marche ?

Weekendesk est une agence de voyage en ligne spécialisée dans le « week-end ». Notre cœur de métier est de vendre une offre hôtelière packagée, associée à des activités partenaires. Par exemple, ma nuit d’hôtel + le petit-déjeuner + deux entrées pour le parc Astérix. L’idée est de faciliter la vie de l’utilisateur pour qu’il n’ait « rien » à faire pour l’organisation de son week-end. C’est une offre très locale puisque nos utilisateurs partent en général à moins de 2h de chez eux. Aujourd’hui, nous sommes présents en France, Espagne, Belgique, Pays-Bas, Italie. Notre positionnement est plutôt haut de gamme avec la majorité de notre offre concentrée sur les 3,4 et 5* – avec une vraie sélection de nos hôtels en amont pour pouvoir proposer à l’internaute une vraie sélection de qualité

  • Quelles sont les missions d’un chargé d’acquisition de trafic ?

Comme son nom l’indique, la mission principale est d’aller chercher du trafic et faire venir les internautes sur les sites Weekendesk. Cela passe donc par la gestion des différents canaux d’acquisition, la plupart du temps payants. Cela change en fonction des industries mais dans le travel, les principaux canaux sont : Google (référencement payant et naturel), les comparateurs, le display, l’affiliation. Bien évidemment, aller chercher du trafic c’est facile, le vrai enjeu est de bien le cibler pour que celui-ci achète derrière. Il y a donc tout un travail de qualification des audiences, maîtrise et gestion des coûts, compréhension du parcours client, interaction entre les différents canaux, etc. L’objectif final est d’augmenter le chiffre d’affaire et d’améliorer la rentabilité.

  • Qui sont vos contacts réguliers ?

Deux types de contacts. En interne d’abord, nous sommes une équipe de 4 personnes en acquisition et travaillons ensemble quotidiennement. Chaque personne est spécialisée sur son canal et à terme, l’objectif est que chaque canal se nourrisse des autres. Evidemment je suis en relation avec les autres équipes marketing également, le CRM notamment pour avoir une vision « customer centric », puis l’IT et les équipes “produits” pour collaborer avec eux sur les évolutions de site. Mes contacts externes sont les partenaires média : Google, Facebook, les régies publicitaires, les comparateurs et les intermédiaires, les agences.

  • Comment élaborez-vous la stratégie digitale d’une entreprise comme Weekendesk ?

Une fois les objectifs macros de croissance & de rentabilité définis, il faut ensuite les décliner sur chacun des canaux. Avant tout, il faut remettre l’utilisateur au centre de la stratégie Marketing. Qui est-il ? Quel est son parcours d’achat, etc. Cela va donc permettre de répondre aux questions suivantes : quel est le rôle de chaque canal ? Que va-t-il m’apporter ? Comment complète-t-il les autres ? Ensuite, quels vont être les gros projets de l’année et comment ils vont me permettre d’atteindre les objectifs macros. Derrière vient la définition des budgets à allouer à chacun (en fonction des réponses aux questions ci-dessus).

  • Quel sont les réseaux sociaux les plus utilisés pour votre stratégie ?

 Facebook à 99% – c’est “la machine de guerre” aujourd’hui ! Mais Instagram, pour du Branding notamment va devenir un vrai sujet chez nous.

  • Quelle est votre vision aujourd’hui sur le futur de Weekendesk ?

Weekendesk a un positionnement très différenciant sur le marché. Si nous réussissons à bien développer notre site et notre offre, nous pouvons vraiment devenir un acteur important dans le monde du voyage en tant que référence sur l’offre packagée du weekend. D’un point de vue marketing, la vision est d’avoir une vraie approche user centric à tous les niveaux (customer lifecycle, parcours client, fidélisation et réachat). Pour cela, nous avons une quantité de data gigantesque et nous devons développer également tout ce qui est lié à l’automatisation et au machine learning.

  • Quels sont les plus grands challenges auxquels votre entreprise est confrontée quotidiennement ?

Une concurrence de plus en plus renforcée avec les deux mastodontes du voyage qui sont Expedia & Priceline. Nos enjeux de croissance et rentabilité sont forts. Et nous sommes une marque encore peu connue sur certains marchés.

  • Quel est selon vous l’avenir du marketing digital ?

Le marketing digital va évidemment continuer de se développer de plus en plus et à terme, ça ne sera plus que du Marketing. Le online et offline se rapprochent de plus en plus et il faut être capable de suivre l’utilisateur partout (sur son ordinateur, sur mobile, via une publicité classique ou d’autres formes de communication). Nous allons pouvoir suivre ça de mieux en mieux. Directement, cela veut dire de plus en plus de data à traiter et donc une dépendance de plus en plus forte à l’intelligence artificielle.

  • Des conseils pour les étudiants de marketing à l’ère digital….

Ce n’est pas forcément un conseil mais plus quelque chose à avoir en tête que beaucoup d’étudiants n’anticipent pas. Le marketing digital passe par énormément d’information et de data à traiter, il faut donc être conscient qu’il y a une dimension analytique et une maîtrise des chiffres qui est primordiale pour réussir dans cet univers. Et j’ajouterais un conseil évident mais qu’il est bon de rappeler : la curiosité. Le digital évolue tellement vite et il se passe tellement de choses qu’il faut suivre constamment ces changements – C’est aussi ce qu’il y a de fascinant !

 

Abonnez-vous à Make it digital

Recevez par email chaque lundi matin l'ensemble des articles publiés sur le blog Make it Digital. La garantie de suivre les dernières évolutions du digital !

Garantie sans spam.

Leave a Comment