Crowdfunding : Mode d’Emploi

Faisons un peu d'étymologie et décomposons le mot crowdfunding : Crowd (foule) Funding(financement) : ce qui donne en français « le financement participatif ». C’est un échange de fonds entre individus en dehors des circuits financiers institutionnels, afin de financer un projet via une plateforme en ligne. (source : economie.gouv.fr)
Trop compliqué ? Ok, reprenons avec une définition plus illustrée. 
Depuis une dizaine d’années vous avez peut-être remarqué l’essor de la start-up nation, de la frenchtech, des espaces de co-working … Autant d’anglicisme pour « pimper » notre vocabulaire français pas assez trendy pour certains.
Pour répondre au besoin de financement croissant de nos start-ups nous avons découvert le MUST-HAVE du financement : les plateformes de financement participatif, rendus populaires en France notamment grâce à deux d’entre elles : KissKissBankBank et Ulule.

Mais alors comment ça marche ?

1. La base

Le Crowdfunding : un don (avec ou sans contrepartie)
Le Crowdlending : un prêt (gratuit ou rémunéré)
Le Crowdequity : un investissement (titres de capital, titres de créances)

2. L’intérêt

Le crowdfunding est clairement une alternative aux formes traditionnelles de financement : les banques. En plus d’être une alternative au financement c’est aussi une vitrine pour l’entreprise en devenir et l’occasion de créer une communauté.
Finalement, cela ressemble à quelque chose prêt aux étrennes de nos grands-mères, oncles et tantes, parents qui vidaient les pièces de leurs porte-monnaies pour nous permettre de réaliser nos projets dès le plus jeune âge ; le premier pour ma part fut d’aller acheter des bonbons à la boulangerie du coin de la rue…
Nous sommes peut-être toutes et tous des crowdfunders dans l’âme…

3. Bien choisir sa plateforme

Ton projet concerne des causes ou des personnes ? Alors Gofundme est la plateforme qu’il te faut. De renommée internationale tu trouveras un public averti prêt à sauter le pas avec toi. A savoir : il y a des commissions de la plateforme. 

Plutôt un projet associatif et envie d’une plateforme 100% gratuite ? HelloAsso est la solution. Pas de commissions, pas de frais bancaires alors go ! Mais pour que le projet d’HelloAsso continue à vivre, n’hésitez pas à encourager votre communauté à laisser une contribution au fonctionnement de la plate-forme.

Entrepreneur dans l’âme ? Projet solide ? Alors tente ta chance et essaye d’être sélectionné par les équipes de KissKissBankBank. Attention c’est du tout ou rien, soit tu atteins ton objectif soit tu n’as rien. Mon conseil : être ambitieux c’est important, réaliste l’est aussi. À savoir : il y a des commissions de la plateforme.

Envie de créer une communauté autour de ton projet ? Alors Ulule est fait pour toi ! Attention là aussi la logique du tout ou rien s’applique et des commissions sont présentes.

Leetchi en plus de ses pots communs a aussi une plateforme de financement participatif. Les plus : pas de sélection à l’entrée et durée du projet illimitée. À savoir : il y a des commissions de la plateforme.

Pour en savoir plus : https://www.helloasso.com/comparateurs/plateformes-de-crowdfunding

4. Réfléchir à sa campagne

La plateforme de crowdfunding comme évoqué précédemment est aussi et surtout la vitrine de ton entreprise. C’est un moment pour toi de faire parler de ta start-up, d’expliquer ton projet et de créer ta communauté.

Alors voici mes trois conseils pour réussir
1) Choisir le ton et expliquer son projet de manière simple et concise ;
2) Ajouter une vidéo explicative ou illustrative pour inciter le visiteur à rester sur ta page ;
3) Proposer différents formats de participation.

Cf. les tips ci-après des startups que nous avons interrogées pour des exemples concrets.

 5. Lancer sa campagne

Une fois ta campagne réfléchie et ta plateforme choisie tu n’as plus qu’à sauter le pas ! 

Bonus :

Une start-up et une association ont bien voulu témoigner pour nous donner leurs avis et conseils sur le sujet.

Le conseil de Las Hormigas

View this post on Instagram

[COUCOU C'EST NOUS] • • On travaille dessus depuis janvier, vous l'attendez depuis des semaines, et bien aujourd'hui ça y est ... : on vous présente NOTRE PROJET! (#manu) 🌎 • • C'est quoi Las Hormigas ? 🐜 Comme le titre le laisse deviner... c'est NOUS ! Les deux petites fourmis (pour les moins internationaux d'entre nous) qui quittent leurs belles Alpes pour la Cordillère des Andes. • • Des vacances entre potes quoi ? 🌴 Alors non ! On a un programme bien chargé : 6 mois, 5 pays, 8 établissements scolaires, 15 000 km à parcourir et au final, plus de 500 jeunes formés. L'idée c'est de partir à la rencontre des jeunes latino-américain.e.s avec 3 objectifs : FORMER, INSPIRER et CO-CONSTRUIRE. • • Et d'où ça sort cette idée ? 🧠 On a toutes les deux été inspirées par des personnes qui nous ont donné envie d'agir : des profs, des potes, de la famille, des potes de la famille, de la famille des potes, BREF, des gens qui ont façonné notre vision du monde. Aujourd'hui, on veut être des relais à notre tour, parcequ'on est convaincues que c'est par la transmission et l'éducation que les choses peuvent bouger !

A post shared by Las Hormigas (@__lashormigas) on

“Pour choisir la plateforme nous avons fait une étude et on a finalement opté pour HelloAsso pour une raison simple : il n’y a pas de commissions, c’est top surtout quand tu es à 100 euros près. Et puis c’est une plateforme pour les projets associatifs donc parfait pour un projet comme le nôtre. Ensuite un des points forts de cette plateforme est que tu peux changer le montant et la date de fin au cours de la campagne.
Pour communiquer au début ça n’a pas été facile car on ne savait pas qu’il y avait des règles précises pour réussir sa campagne. Donc au bout de 2 semaines, on a défini trois cercles (1 : personnes très proches ; 2 : personnes proches ; 3 : personnes très peu proches voire inconnues) ce qui nous a permis de cibler notre communication et de contacter les personnes au bon moment. Et on a vraiment vu que c’était efficace. Nos moyens de communication ont été : mailing, Facebook, Instagram et bouche à oreille. 
Mes tips :
- Avoir une charte graphique un peu sexy est vraiment essentiel.
- Avoir une vidéo de présentation qui résume le projet est un vrai plus pour faire circuler la campagne.
- Définir en amont les cercles 1, 2 et 3 de mailing peut vraiment faire la différence… C’est essentiel car selon les personnes la disposition “mentale” à te faire un don est dépendant du niveau d’avancement de ta campagne.
- Durée maximale de la campagne : 45 jours, car quand tu arrêtes de communiquer clairement tu stagnes et il n’y a aucune entrée d’argent."

Chloé Lacoume
Pour les soutenir, c'est par-là : https://www.helloasso.com/associations/talents-for-future/collectes/las-hormigas

Le conseil des fabuleuses 

“La plateforme de crowdfunding est clairement une vitrine pour les start-ups. Le but n’est pas que l'argent, c’est aussi un moyen de se faire connaître. Pour nous cela a clairement été un tremplin pour recruter des consommateurs en dehors de nos cercles proches.
Mon conseil : privilégier les pré-commandes. Le premier jour de la campagne demandez à vos amis d’être à fond pour remonter dans les algorithmes et gagner en visibilité. 
Nous avons choisi Ulule car la plateforme est en partenariat avec de grosses entreprises et c’est une plateforme à succès qui correspondait bien à notre esprit.”

Élise Prigent 
Envie de suivre leurs aventures? https://www.instagram.com/lesfabuleuses.co/?hl=fr

Juliette Boissin

 
SOURCES :
https://www.cmexpert.fr/actualites/le-crowdfunding-pour-les-nuls/
https://www.helloasso.com/comparateurs/plateformes-de-crowdfunding
https://www.happycrowdfunding.fr/quelle-plateforme-de-crowdfunding-choisir/

 

Leave a Comment