Concevoir une application pour les nuls

EdokiValérie Touze, co-fondatrice d’Edoki, un éditeur d’applications éducatives pour les enfants, est venue nous révéler les secrets de conception d’une application mobile. Découvrez notre coup de coeur de la semaine.

Suivant la pédagogie Montessori, les applications Edoki ont pour objectif d’éduquer l’enfant à son propre rythme et de manière autonome tout en s’amusant. Le succès d’Edoki est tel qu’après quatre ans d’activité seulement, leur catalogue compte plus de 11 applications téléchargées plus de 700 000 fois et disponibles en 15 langues.
Face à un tel succès, il est évident que l’on veut en savoir plus ! Découvre les étapes clefs de la création d’une application selon Valérie Touze et apprends à concevoir une application pour les nuls.

 

 

Définis ton concept

 

contenu-application

C’est avec le contenu que tout commence. Tu as enfin trouvé l’idée du siècle, celle qui va révolutionner le quotidien de tous et tu veux te lancer. Tant mieux, mais en bon marketer qui se respecte, pose toi les bonnes questions :

1) Y a-t-il un marché pour ton idée ?

2) Existe-il déjà ?

3) Si oui, de quelle taille ? Et comment peut-on l’améliorer ?

Tu dois ensuite réfléchir à l’aspect technologique de ton application. Pour choisir la plateforme, on prend généralement deux axes en compte: la flexibilité du codage et le prix. Si iOS et Android sont plus flexibles et apportent une meilleure performance, ils sont plus chers que la Cross Platform, moins performante mais qui ouvre plus de marchés.

Une fois que tu as fait ton choix de plateforme, il reste à définir ton business model. Il existe quatre formats différents:

L’application Premium qui consiste à payer une fois et à garder l’application indéfiniment.

L’application Freemium qui est téléchargable gratuitement mais payante pour des options supplémentaires.

L’application Gratuite qui est gratuite avec la présence éventuelle de pubs.

L’application Abonnement qui est payante tous les mois.

 

Démarque-toi des autres

 

démarquer-application

Tu as maintenant défini le concept de ton application, cela a pris entre 4 et 12 mois. Il est temps de programmer l’application, ce qui se fait en deux étapes cruciales. Dans un premier temps, l’Alpha Testing qui te permettra de briefer les designers et graphistes. L’étape peut être fastidieuse puisque les premières versions ne te satisferont jamais pleinement, ce qui peut générer un surplus de réunions couteuses avec les concepteurs pour actualiser le brief. Cette étape dure aussi longtemps que ton budget le permet. Lorsque tu es enfin satisfait, tu peux lancer le Bêta Testing. Il  s’agit de la faire tester l’application par des consommateurs types afin de  détecter d’éventuelles failles. Là encore, n’oublie pas de prévoir un budget tampon pour le temps d’ajustement.

Tu es maintenant prêt à lancer ton application sur le marché. Il ne reste plus qu’à la vendre et pour ce faire, il  faut qu’elle puisse sortir du lot parmi les milliers d’autres qui sortent tous les jours dans le monde entier. Il faut donc penser à deux concepts clefs.

La notoriété. Il faut faire connaître ton application avant même qu’elle ne soit disponible en ligne. Comment faire ?Tu peux par exemple développer un réseau de reviewers qui testeront ton application et partageront une critique sur leur blog ou site, créer des reviews ou des trailers de 30 secondes pour expliquer le concept, préparer un communiqué de presse, envoyer une newsletter à tes abonnés s’il s’agit d’une deuxième application, ou encore communiquer sur les réseaux sociaux.

La visibilité. Le rêve de tout concepteur d’application, c’est d’être mis avant dans les stores en ligne. Valérie Touze ne peut pas être plus claire: “Pour nous éditeurs, Apple c’est le grand manitou, il fait la pluie et le beau temps !” Ton application en première page du store, c’est minimum 200% de téléchargements en plus. Pour Apple, la co-fondatrice d’Edoki nous explique qu’il faut parvenir à se mettre le géant Américain dans la poche et les convaincre que l’application est adaptée à leurs produits (comme les Ipads par exemple). Tu peux aussi gérer le référencement de ton appli en y insérant des mots clefs pertinents ou encore des verbatims d’utilisateurs, qui feront la différence lorsque tes futurs clients feront leur recherche sur l’App Store.

 

Vers l’App store et au delà

 

application-populaire

Tu as un produit tout prêt, tu as fait une super communication, tu as Apple dans la poche et ton application commence à être bien téléchargée. Eh oui, tu peux être fier ! Mais une fois que la nouveauté est passée et que la bannière de ton application n’apparaît plus sur le store, comment faire pour continuer à générer des téléchargements sur la durée ?

A court terme, tu peux développer un service après vente en essayant de le personnaliser au mieux pour que les utilisateurs soient plus enclins à noter ton application par la suite et fixer les bugs éventuels. A long terme, tu dois adapter ton produit en suivant toutes les mises à jour annuelles des OS, ce qui demande un travail considérable. Tu peux aussi ajouter des jeux à ton application ou encore élaborer une stratégie de cross-marketing et sortir une nouvelle application, ce qui stimulera les ventes de ton ancienne application. Enfin, tu dois bien sûr continuer à communiquer auprès de tes clients grâce aux newsletters, aux réseaux sociaux, à ton blog, etc.

Alors pour résumer, concevoir une application, ça consiste à 1) Bien définir ton concept, 2) Lancer l’application et aiguiser ta communication 3) Pérenniser l’application, mais ça demande surtout beaucoup d’énergie et de persévérance pour un résultat on ne peut plus gratifiant.

Merci à Valérie Touze pour ses précieux conseils et son enthousiasme !

Les Goonies

Johara Mrabet, Victor Adrien, Capucine Constant (@capufrenchfrie)

 

Leave a Comment