La communication numérique dans le sport – quels enjeux?

Les apéros numériques du Ferrailleur

Organisés par le Ferrailleur, les apéros numériques sont devenus des rendez-vous incontournables pour les passionnés de digital. Animés par François Montupet (chargé de communication du Ferrailleur) qui fait preuve de beaucoup d’énergie et d’enthousiasme, les apéros numériques sont des tables rondes traitant d’un sujet tech, le tout dans une ambiance décontractée. Le ton est annoncé sur leur page : il s’agit du « seul événement au monde mi-Apéro, mi-Numérique et re mi-Apéro derrière. » La promesse est alléchante et le programme donne envie… il ne nous en faut pas plus !

Ce mercredi 04 avril, c’était la communication numérique dans le sport de haut niveau qui était à l’honneur. Les invités étaient Lucas Hervouet, community manager du FC Nantes et Kevin Morin, chargé de communication au HBC Nantes (Handball). Enfin, Valentin Rongier, joueur pro du FC Nantes a également rejoint la discussion. 

Le Ferrailleur a retransmis l’événement en Facebook Live, disponible sur leur page Facebook – mais si vous voulez un résumé, on vous a rassemblé les infos les plus importantes !

Dans un premier temps, Kevin Morin nous parle un peu de ses expériences - après un an au stade de Reims en événementiel, il intègre le H en tant que chargé de communication, ce qui regroupe les relations presse/média, la partie éditoriale, le CM, l’événementiel…

Il reconnait que la communication dans le sport est étroitement liée aux performances du club. Les périodes de victoires sont très positives, il est donc plus facile de communiquer dessus. A l'inverse, en cas de défaite, l’objectif est d’attirer l’attention sur le prochain match à venir afin de ne pas trop s’attarder dessus. La communauté de fans est très réactive et les commentaires négatifs peuvent être difficiles à gérer. Il y a un véritable enjeu de la part des clubs à gérer leur image sur le net !

Quel post pour quel réseau?

Sur Twitter, Kevin aime faire des live tweet des matchs. C'est un exercice qui n'est pas forcément évident car il ne faut pas noyer les followers, hors en hand il y a de nombreuses actions. Cela permet de faire vivre l'ambiance d'un match aux personnes qui ne peuvent le suivre autrement, et c'est généralement apprécié.

Sur Instagram, quel que soit le sport, ce sont les belles images illustrant la rencontre qui sont postées. Les stories Insta sont davantage des insights de la rencontre et quelques coulisses. A noter qu'Instagram est le réseau préféré des joueurs, il est alors intéressant de trouver une synergie entre le compte des joueurs et celui du club, d'échanger quelques photos, etc.

Le H utilise Snapchat uniquement les soirs des matchs, en essayant de ne pas se répéter avec ses stories Insta. Elles ont un aspect fun, destinées à un public plus jeune. Le FC Nantes quant à lui fait du « 100% coulisses », pour permettre aux abonnés d'avoir du contenu exclusif qu'ils ne trouveront pas ailleurs.

Selon Lucas Hervouet, le live Facebook, c’est "l’avenir", mais il se heurte encore souvent à des problèmes de droit d'image.  

Salle comble pour cette 7ème édition des #Apéronum

Dans une seconde partie, Lucas Hervouet a apporté sa vision de community manager. Fan du club depuis toujours, il affirme qu'il ne pourrait pas travailler pour un autre. Il a envoyé son CV au FC Nantes tous les trois mois pendant trois ans ! Une persévérance qui a fini par payer... Selon lui, il est important de sensibiliser les joueurs aux bonnes et mauvaises pratiques sur les réseaux sociaux. Par exemple, certains fans s'amusent à ressortir des tweets vieux de plusieurs années pour discréditer un joueur qui changerait de club. Cette pratique a freiné des carrières, il faut donc y faire attention et ne pas hésiter à « nettoyer » ses comptes.

Valentin Rongier maîtrise parfaitement son image sur les différents réseaux sociaux, malgré son statut de personnage public. Lucas n'hésite pas à le prendre comme exemple de "bonnes" pratiques, car il reste naturel sans avoir une communication bridée, et n'hésite pas à interagir avec ses supporters. Hormis des conférences sur les dangers potentiels des réseaux sociaux, les joueurs pros n’ont pas de formation concernant leur gestion alors qu'ils sont pour la plupart actifs sur au moins un d'entre eux. Lorsque François Montupet a soumis l’idée d'un "média training", Valentin avoue avoir aimé qu’on lui en propose un, même s'il n'y aurait pas nécessairement participé.  

Aujourd'hui, certains joueurs font appel à des agences de communication pour gérer leur image. Certaines ont contacté Valentin, mais il préfère garder le contrôle tant qu'il le peut et qu'il en a le temps.  

Valentin Rongier "impressionnant de gentillesse"

En conclusion, un petit quizz "Tu préfères?" a été soumis à Valentin, et la soirée s'est achevée sur les questions du public. 

En bref, ce fût un événement réussi, et nous avons hâte de nous rendre au prochain #Apéronum... rendez-vous le 18 octobre 2018 au Ferrailleur pour parler d'intelligence artificielle ! 

📱🥂 Toutes les photos de l’apéro numérique de hier soir avec Valentin Rongier, Lucas Hervouet (community manager du FC...

Publiée par Le Ferrailleur - Café Concert sur jeudi 5 avril 2018

Leave a Comment