Le Citylab Alliance, un hackaton pour (re)penser la ville du futur – Part 2

Suite et fin de l’article sur le Citylab Alliance, un hackaton auquel les élèves du Mastère Spécialisé Stratégies Marketing à l’ère digitale d’Audencia Business School ont pu participer (la part 1 est ici !). Nous vous présentons ici les 10 problématiques données par les partenaires et les solutions qui ont été proposées par les élèves.

Le géant du conseil Capgemini a fait travailler les étudiants sur une problématique concernant l’évaluation des politiques publiques par les citoyens. Le but était de faciliter les échanges entre les citoyens et leurs élus dans un souci de transparence afin d’améliorer la communication et les retours sur les projets de la ville.
L’équipe a donc développé une application « Vis ma ville » qui permet aux citoyens de rester informés des projets en temps réel, de donner leur avis et de les évaluer. L’application présentée en forme de carte de la ville, permet aux citoyens de voir les actions de leur commune comme par exemple des travaux au coin de la rue, la construction d’une nouvelle école ainsi que d’être informés des événements culturels.

Clear Channel était également présent pour ce Hackaton du Citylab Alliance. La problématique donnée aux élèves était d’améliorer la venue en ville des citoyens, au moyen de leurs panneaux digitaux disséminés dans la ville. Les élèves des différents programmes ont opté pour un Totem Digital permettant de mieux vivre sa venue en ville, de fluidifier et de faciliter le parcours du citoyen des petites et moyennes villes. Un Totem 100% connecté et personnalisable !

Nous avons également eu le plaisir d’accueillir JCDecaux, le N°1 mondial de la communication extérieure et du mobilier urbain. Avec une problématique s’articulant autour de la communication auprès des citoyens, les étudiants ont réussi le challenge d’imaginer un nouveau concept de communication contextuelle et digitale en phase avec le quotidien des citadins.
C’est ainsi qu’est né le concept Éto’NANTES, une rubrique d’informations qui propose un regard décalé sur la ville et sa programmation collaborative et hyperlocale.
Axé sur l’utilisation des panneaux digitaux de JCDecaux et sur la création d’interactions ville/citoyens via leurs smartphones, Éto’NANTES diffuse deux types de contenu. Un premier contenu basé sur de la data visualisation originale, traitant des services et des sujets importants de la collectivité. Un second contenu avec pour objectif d’informer les citadins des évènements inédits de leur ville. Ces contenus sont évolutifs en fonction de l’heure de la journée, de la position des panneaux JCDecaux dans la ville et sont en relation directe avec les événements qui les entourent.

Les grands gagnants de ce hackaton sont les élèves qui ont travaillé sur la problématique de la Florentaise avec le projet « Jard’In City ». Leur objectif : créer une communauté autour du potager urbain. Les étudiant sont partis sur la conception et la réalisation d’une application ludique et interactive, permettant de s’occuper et de suivre l’évolution d’un potager en mode collaboratif. Afin de faciliter l’adoption de cette application, ils ont décidé d’investir dans un premier temps le marché des écoles primaires. En effet, implanter pour commencer un concept de jardins potagers dans un environnement scolaire est un excellent point de départ pour en favoriser le développement. Ce jardin collectif intérieur présenté en 1 kit (1 bac à réserve d’eau, des pots de fleurs ou fruits légumes, une lampe LED, ainsi que du terreau bio) permet également de sensibiliser les enfants au jardinage et à l’écologie.

Le Département de Loire Atlantique développe un projet d’aménagement numérique du territoire depuis 2013. L’objectif est de mettre en place un réseau de fibre optique sur l’ensemble du territoire afin de réduire la fracture numérique qui existe entre la ville hyperconnectée et les zones moyennement denses à peu denses.
Avec une problématique autour de la décentralisation de la ville et de ses services et du développement des usages numériques autour de la fibre, les étudiants ont imaginé un premier concept déployable rapidement avec des perspectives d’évolutions importantes dans les prochaines années.
C’est ainsi qu’est né le concept de l’Espace CoL.A. , le premier espace d’informations/réseautage/coworking dans la ville de Savenay.
Relié au réseau de fibre optique et à une plateforme de réseau professionnel à l’échelle départementale, l’Espace CoL.A. est le premier espace physique bénéficiant de l’internet très haut-débit dont l’objectif est à terme, d’en faire un “hub technologique”, gage d’attractivité, de modernité et de croissance pour la commune.

Passons maintenant à l’information des citoyens urbains et l’un de leurs médias préférés : Ouest-France. Ouest France est le journal régional français le plus important en termes de tirages et de lecteurs, cependant, il connaît une certaine perte de vitesse auprès des jeunes. Pour eux, la question est donc simple : comment redynamiser Ouest-France auprès des jeunes urbains ? Pour y répondre, les étudiants ont élaboré une solution ludique et participative : un jeu sur le site Ouest-France et sur une application dédiée qui permet à ses participants de découvrir leurs villes par un jeu de questions-réponses fondé sur les archives du media. Ils en sont récompensés grâce à des partenariats avec les commerçants et autres acteurs locaux.

Un autre acteur important dans la vie des citoyens et surtout des voyageurs : la SNCF. Les ambassadeurs de la société sont venus présenter leur objectif d’amélioration des services en gare, pendant les grands travaux à Nantes. En effet, la gare de Nantes va subir une restructuration importante qui se terminera en 2019 et la SNCF souhaite faciliter les déplacements au cours de ce chamboulement. Les étudiants ont donc présenté un accompagnement digital via une application sur smartphone qui indique les itinéraires à suivre au sein de la gare, en temps réel et en fonction des besoins de ses utilisateurs.

Une équipe d’étudiants a également eu la chance de travailler avec Valeo, un acteur de poids dans le développement technologique du secteur automobile. Avec la problématique suivante : “Comment le véhicule peut-il devenir un objet de signalisation et de communication contextuelle ?”, un concept a été développé autour du stationnement et de l’optimisation du temps de trajet quotidien pour les parents. Sous forme d’un hologramme placé sur le toit des voitures couplé à une application mobile, le projet V3000 propose une solution innovante et technologique. Utilisable dans les parkings, stationnements extérieurs en ville (notamment pour les déplacements quotidiens) ou encore en cas de problèmes (pannes), la proposition de valeur de V3000 s’articule autour de points spécifiques : une simplification de la communication entre usagers, une optimisation du temps des automobilistes et comment générer plus d’empathie et de solidarité envers les autres usagers.

L’entreprise Velco, start-up fondée en 2015, a pour objectif de relancer la dynamique du vélo en ville et a très récemment lancé un guidon connecté, le Wink, alliant une technologie GPS et d’antivol connecté en permanence à votre smartphone. La problématique autour de laquelle les étudiants ont travaillé était celle-ci : Comment rendre le trajet du citadin dans la Smart City plus agréable en utilisant la data ?
Après une phase de brainstorming et d’idéation, l’équipe Velco a créé un nouveau concept baptisé E-mule.
Le projet de E-mule est d’offrir un service de particuliers/auto-entrepreneurs qui assurent le transit d’affaires de particuliers ou entreprises (valises, sacs, colis…) d’un point A à un point B à l’aide de vélos ou triporteurs.

Et pour terminer, l’entreprise Veolia, groupe français d’envergure nationale est venu participer au CityLab avec une problématique autour des économies d’énergie et de l’engagement citoyen, mais comment sensibiliser les français sur ces deux problématiques complexes ?
L’équipe d’étudiants a proposé un concept intéressant et innovant : Les Consomacteurs.
Ce concept s’articule autour d’une plateforme internet proposant dans un premier temps, un service d’analyse de votre consommation énergétique afin de vous aider à la réduire. Dans un second temps, les économies budgétaires réalisées via cette plateforme peuvent être réinvesties dans des projets locaux de votre quartier ou votre commune afin de participer à leur financement et d’en devenir des actionnaires.

Si vous souhaitez voir les solutions proposées par les étudiants en vidéo et suivre l’aventure des étudiants c’est ici :

Pandora Marfisi, Louise Liebmann et Guillaume Castaigne.

Abonnez-vous à Make it digital

Recevez par email chaque lundi matin l'ensemble des articles publiés sur le blog Make it Digital. La garantie de suivre les dernières évolutions du digital !

Garantie sans spam.

Leave a Comment