AMP, tout ce que vous devez savoir

Selon Google, les français ont fait en août plus de recherches sur le mobile que sur le web. Une première en France mais une tendance mondiale amorcée dès 2015. 2015, année de naissance du projet Google AMP qui permet d’augmenter la vitesse de chargement des pages sur les devices mobiles. Un projet qui n’est pas sans conséquences sur le futur du web mobile.

AMP, kézako?

Google a créé le projet AMP (Accelerated Mobile Pages) suite au lancement de l’Instant Article de Facebook. Les articles instantanés permettent aux utilisateurs de l’application Facebook d’accéder aux contenus environ 10 fois plus rapidement qu’avant. Google cherche à offrir la même rapidité de chargement à ses utilisateurs mobiles.

Une expérience utilisateur améliorée

Sur Facebook comme sur Google, le format de page accéléré est identifié grâce au petit logo éclair symbolisant la rapidité.

Une rapidité incontestable puisque la page au format AMP s’affiche en moyenne en 0,7 secondes contre 22 secondes pour une page mobile classique* ! Grâce au système de carousel, il est également possible d’accéder en quelques secondes à d’autres articles relatifs à la recherche grâce au swipe de gauche à droite.

 

Enfin, la lecture est facilitée grâce à la mise en forme des articles. Fond épuré, mise en avant du texte et pas d’illustrations parasites : la lecture devient agréable.

Et comment ça marche?

Le projet AMP est un projet ouvert et « open-source », c’est-à-dire que le code est distribué à quiconque le souhaite. Ce code permet aux pages d’être paramétrées dans un format épuré et rapide à charger.

AMP HTML

Pour apparaître au format AMP, les éditeurs de contenu doivent modifier le code HTML de leur site au format AMP HTML afin de créer une sorte de doublon simplifié et épuré de chaque page. Si le site est sous WordPress, cela peut notamment se faire très facilement grâce à un plugin AMP.

AMP Cache

Une fois le code modifié et respectant le format AMP, le contenu peut être stocké directement dans le cache (système de mémoire) de Google. Cela permet aux pages de gagner encore en rapidité.

 

Conséquences ?

Un meilleur référencement SEO

L’optimisation de l’expérience mobile est un enjeu majeur et notamment pour être bien référencé dans les recherches Google grâce aux critères suivant :

  • l’expérience mobile (responsive design, pas d’objets qui parasitent la lecture)
  • le temps de chargement

Les visiteurs passent moins de 15 secondes sur un site s’ils ne sont pas satisfaits

Les pages AMP répondent à la demande des utilisateurs de recevoir l’information toujours plus rapidement et simplement. Donc en participant au projet AMP, vous augmentez vos chances d’être bien référencé par Google.

 

En effet, selon une étude de Searchmetrics 78% des résultats de la première page de recherche Google sont au format AMP :

  • sous forme de liens traditionnels
  • ou dans le nouveau format « carrousel »

 

“Google may be stealing your mobile traffic”, really? 

Comme le montre l’url ci-contre commençant par « google.fr » et non « cuisineaz.com », le contenu est stocké sur le AMP Google cache, donc sur le serveur de Google. Les visiteurs lisent la recette directement sur Google sans accéder réellement au site cuisine az.

Cela suscite beaucoup d’inquiétudes de la part des éditeurs concernant la mainmise de Google sur leurs contenus et leur trafic.

En réalité le trafic vient bien sur le site de l’éditeur même sous AMP, pour le comptabiliser correctement quelques ajustements de la part de l’éditeur sont nécessaires. Mais le réel problème avec le projet est la plus grande volatilité des utilisateurs qui n’ont plus besoin d’entrer dans le site pour trouver l’information. Il faut alors réfléchir à de nouvelles incentives pour sortir le visiteur du monde Google et le ramener dans le site.

Bad buzz Google AMP - source: alexkras.com

 

Uniformisation du contenu mobile

Enfin, une critique qui a pu être soulevée est l’uniformisation des pages. AMP, tout comme Instant Article, impose des normes très épurées et sobres aux éditeurs et lissent donc le format de tous les articles. Il est désormais moins évident pour le visiteur d’identifier l’identité graphique des éditeurs, et notamment d’échapper aux Fake News…

 

Léa Thabard, groupe Les Digiminds

* Selon Rudy Galfi, product manager du projet AMP, source: http://searchengineland.com/  

Leave a Comment