Alibaba signe le plus grand rendez-vous e-commerce en 2016

Depuis 8 ans déjà, le leader du e-commerce chinois Alibaba profite de la Journée des Célibataires du 11 novembre pour booster les ventes sur son site durant 24 heures avec l’octroi d’importantes promotions sur l’ensembe de son catalogue. Chaque année, cet évènement marketing remporte un succès fou et l’édition 2016 est d’autant plus symbolique qu’elle comptabilise un nouveau record de ventes de 17,8 milliards de dollars (+37% par rapport à l’édition 2015), du jamais vu pour une telle opération commerciale !

Découvrez la nouvelle revue de presse de la Majeure Marketing à l’Ère digitale d’Audencia, relative au Singles’ Day d’Alibaba. Au programme : l’origine de cette anti Saint-Valentin, les chiffres clés de ce rendez-vous e-commerce mondial et l’avenir européen de nos usages digitaux.

Une occasion de célébrer les âmes esseulées…

Récente festivité chinoise apparue dans les années 90, la Journée des Célibataires (aussi surnommée « Double Eleven ») est majoritairement fêtée par la génération Y locale. Elle fut créée par les étudiants de Nankin, situé dans la capitale du Jiangsu (Est de la Chine), influencés par la Saint-Valentin occidentale. Ancrées dans la culture chinoise, les superstitions et symboliques n’ont pas échappé au choix de la date pour cette célébration. En effet, le 11 novembre est constitué de quatre « 1 » dont l’écriture ressemble à un « bâton » et signifie « seul » ; faisant du 11/11 une représentation imagée de quatre individus célibataires.

…transformée en frénésie commerciale par Alibaba !

A l’image des si célèbres « Black Friday » et « Cyber Monday » américain, cela fait désormais 8 ans que Jack Ma, président du leader e-commerce chinois Alibaba, a saisi cette journée pour en faire le plus grand phénomène commercial au monde.

En effet, le « Singles’ Day » consiste en 24 heures d’offres promotionnelles ultra alléchantes pour encourager les célibataires à s’offrir des cadeaux entre eux. Résultat de la politique de l’enfant unique, au moins 30 millions d’hommes ne trouveront certainement jamais de partenaire ! Un potentiel de prospects pour le moins intéressant… Les couples ne sont toutefois pas en reste : après tout, « deux personnes mariées sont en fait deux célibataires contractualisés » (André Chieng, vice-président du Comité France-Chine). Ouf !

Dès fin octobre, Alibaba annonçait les prémices d’un événement de taille avec un défilé de mode de 8 heures, une expérience de shopping en réalité virtuelle ou encore des jeux interactifs pour « gamifier » l’expérience client. En effet, le jour J, le mastodonte du e-commerce chinois délivre sa promesse avec 24 heures de show incroyable, sous le nom de « Global Shopping Festival ». Le Zénith de Schenzhen comptabilise 2 000 spectateurs euphoriques, les yeux rivés vers un écran démesuré diffusant un compteur en temps réel devant lequel 600 journalistes du monde entier assistent, en moins de 5 minutes, à l’accès du premier milliard de dollars. Plus fort encore, la retransmission live de cet événement réunit 11 millions de téléspectateurs !

audencia-ecole-management-mastere-specialise-master-digital-alibaba-journee-celibataires

Des pratiques déjà normalisées en Chine confirment les mutations du e-commerce européen

  • Le mobile : avec 82% des transactions réalisées sur ce device au cours du Singles’ Day, la mutation des usages vers le m-commerce est confirmée pour les années à venir. A date, le m-commerce français ne représente qu’un quart des achats en ligne !  Alors même que la pratique n’est pas encore majoritairement standardisée dans nos contrées, des retailers songent déjà au v-commerce, pour tirer parti des opportunités offertes par la réalité virtuelle ! Là encore, la Chine confirme sa position précurseur en termes d’usages digitaux puisqu’à plusieurs reprises, les clients d’Alibaba ont déjà eu l’occasion de recourir à la plateforme Buy+ d’Alibaba. Le principe : explorer les produits sous tous les angles par le biais d’un casque de réalité virtuelle cardboard. Evidemment, cette plateforme fut de nouveau exploitée à l’occasion du Singles’ Day. Un moyen efficace d’agrandir la relation de confiance avec le client et booster le taux de conversion.
  • Le recours à des applications de services enrichis ou intégrés : WeChat, originellement une application de messagerie instantanée chinoise, concentre une panoplie de services différents et présente une envergure au moins aussi forte que Facebook dans nos pays occidentaux. A la différence qu’elle s’est progressivement transformée à la fois en un réseau social, un portefeuille électronique, un marketplace ou encore une plateforme de recherche de jobs, rythmant au moins chaque heure du quotidien chinois.

Et après…

A l’instar d’Amazon chez nous, Alibaba est souvent condamné par les commerçants chinois de miner la distribution physique : à tort ! L’enseigne ne dispose d’aucun stock propre, reposant ainsi sur un modèle de marketplaces laissant aux vendeurs la propriété de leurs données clients. Son but : réinventer le commerce d’un point de vue « customer-centric », en leur offrant une expérience d’achat multicanale fluide et enrichie. Une réelle opportunité pour les acteurs étrangers à la recherche d’une voie pour s’insérer sur le marché asiatique ou explorant la combinaison d’activités online et offline. Avec la volonté d’atteindre 2 milliards de clients sur la plateforme à horizon 2020, on ne doute pas que le Singles’ Day fera progressivement son apparition dans les calendriers e-commerce de nombreux retailers français.

Sources additionnelles : Ecommercemag, Le Parisien

Leave a Comment