10 choses à savoir absolument sur YouTube

En un peu plus de 10 ans, YouTube a changé les habitudes, et parfois la vie, de millions de personnes. La plateforme prend progressivement de l’importance dans l’univers audiovisuel, grapillant temps et consommateurs aux « vieux médias » (comprendre la télévision et la radio). C’est en cela que YouTube est devenu un incontournable des stratégies marketing d’aujourd’hui et de demain. Quelques points pour mieux cerner l’ampleur du phénomène :

1/ Des chiffres qui font mal à la tête
Chaque minute, les utilisateurs regardent 35 000 heures de vidéos et plus de 400 heures sont uploadées sur le site. RIP Dailymotion.

2/ L’exception française des chaînes
De Maître Gims à Amixem en passant par Ubisoft, 130 chaînes françaises éclectiques totalisent plus d’un million d’abonnés. La France est le seul pays au monde où les chaînes d’humoristes/podcasters trustent largement les premières places (6/10 dont les deux premières). Culture du stand-up ou bien manque d’intérêt pour les vlogs ? Je vous laisse seuls juges.

3/ Youtubeur, l’influenceur en puissance
Avec les grandes marques et artistes, les Youtubeurs sont les plus grands créateurs de contenus de la plateforme. Parmi les visages les plus populaires : PewDiePie (57 millions d’abonnés, un record) à l’international et le trio Cyprien, Norman et Squeezie (respectivement 11, 9,5 et 9 millions d’abonnés). La voix de ces personnalités du web a un fort impact sur leur communauté, ce qui en font les influenceurs numéro 1 des millenials.

Dr.Nozman (1,9 millions d’abonnés) va permettre l’explosition du phénomène « Hand-spinner » avec cette vidéo, en mars 2017 (5,4 millions de vues)

4/ L’Unboxing ou le Haul n’est pas le seul moyen de faire du placement de produit
Les marques s’associent régulièrement avec certains Youtubers dans une stratégie de Brand Content ou de Brand Endorsment. Se servir de l’image d’une personnalité n’a rien de nouveau mais il s’avère que cela a parfois été réalisé maladroitement sur YouTube. Pour ne pas aliéner le public du vidéaste et ne pas dégrader l’image de la marque, laisser une (grande) dose de liberté créative a (très) souvent du bon sur la plateforme. 

« Assassin des Templiers » de Norman – L’exemple même d’un placement de produit YouTube réussi (50 millions de vues sur la vidéo principale + 13 millions sur les vidéos secondaires)

5/ Publicité et YouTube, l’équation sensible
La publicité « classique » est également présente sur YouTube sous la forme de pré-roll (courtes vidéos avant ou ,sous certaines conditions, au milieu d’une vidéo). Toutes les vidéos ne sont pas monétisées, il faut que le propriétaire ait activé l’option. Toutes les vidéos ne peuvent pas être monétisées : si le contenu est illégal (guerre, pronographie etc…) ou contient des propos violents, YouTube bloque la diffusion de publicités. Cependant ce filtrage ne fonctionne pas toujours et il est possible de voir s’afficher une publicité avant des contenus auxquels les marques ne veulent pas être associées.

6/ La YouTube-money, ça existe (et pas qu’un peu)
Toute cette publicité rapporte de l’argent à YouTube mais également aux Youtubeurs. Ces derniers touchent des revenus directs de leurs partenariats et également au pro-rata de leur nombre de vues mensuelles. Le « salaire » des vidéastes peut varier de quelques centimes à plusieurs dizaines de milliers d’euros par mois. Des revenus qui permettent à certains d’en vivre et de financer des équipes dédiées à leurs réalisations. 

Pierre Croce (1,7 millions d’abonnés) dévoile dans cette vidéo les coulisses de sa chaîne YouTube ainsi que l’équipe qui l’accompagne depuis l’explosion de sa chaîne

7/ Il existe plusieurs YouTube
YouTube Kids, on TV, Gaming, Music… autant de déclinaison spécialisées du site internet existent afin de cibler au mieux des niches d’internautes. Il est également possible de souscrire un abonnement à « YouTube Red » (non disponible en France) afin de regarder toutes les vidéos et les programmes originaux produits par YouTube sans pubs et hors connexion.

8/ Un algorithme qui lui est propre
YouTube a été racheté par Google en 2006 un an après sa création. Et comme ce dernier, l’algorithme de YouTube est relativement complexe et peu transparent, même pour les Youtubeurs. Le nombre de vues, le ratio pouce bleu/pouce rouge ainsi que la rapidité de viralité d’une vidéo sont cruciaux pour sa mise en avant. Le Saint-Graal de tout vidéaste étant la rubrique « Tendances » mettant en avant les vidéos que l’algorithme juge comme étant actuellement « à voir ».

9/ Vous êtes (complètement) cernés
YouTube connaît beaucoup (beaucoup) de choses sur vous : votre géolocalisation, vos préférences en terme de musique, de cinéma, de divertissement etc… C’est pour cela que tout les contenus proposés par la plateforme seront filtrés géographiquement et recommandés en fonction de vos goûts. Rien n’est laissé non plus au hasard dans la diffusion des pré-roll. #BigBrother

10/ Papy média fait de la résistance
Les « vieux médias » sont sur YouTube, et oui ! Loin d’être « has been », ils occupent des places importantes dans l’écosytème YouTube. Aux Etats-Unis par exemple, les rediffusions des late show sont très régulièrement les vidéos les plus vues de la journée. En France, Cauet et Guillaume Pley placent la radio dans le Top50 des chaînes YouTube (respectivement 19ème et 49ème). La télévision n’est pas en reste puisque M6 et Canal+ détiennent deux chaînes du top20 français (Golden Moustache et Studio Bagel) et TF1 a passé un partenariat avec Cyprien (1ere chaîne française), Norman (2ème) et Natoo (10ème). 

« Clash D’astéroïdes » du Studio Bagel – Un exemple de vidéo avec une réalisation de niveau télévisuelle, bien au-dessus de la moyenne YouTube

11 (Bonus)/ YouTube est le meilleur site de tout l’internet
YouTube est un puits sans fond de divertissement, de créativité et de savoir, que rien ne peut aujourd’hui égaler sur internet. Comment ça vous me trouvez (très) subjectif ?

 

Calliste Garrabos pour l’équipe Sublime Sweet Chili

 

Source : youtube.googleblog.com ; socialblade.com
L’ensemble des chiffres sont ceux au 1er Octobre 2017

Abonnez-vous à Make it digital

Recevez par email chaque lundi matin l'ensemble des articles publiés sur le blog Make it Digital. La garantie de suivre les dernières évolutions du digital !

Garantie sans spam.

Leave a Comment